Le permis à 1 euro par jour

Conçu pour faciliter le financement du permis de conduire pour les 16-25 ans, le permis à 1 euro par jour a été lancé en octobre 2005. Il vise aussi à diminuer le nombre de personnes conduisant sans permis.

Il permet d’étaler le coût de la formation sur plusieurs mois avec un système de prêt à taux zéro. Quatre niveaux de prêts sont proposés : 600, 800, 1 000 et 1 200 €.

Tous les jeunes peuvent en bénéficier pour une première inscription au permis, sous réserve que l’établissement financier accepte le dossier du candidat. Depuis le début de l’année 2006, l’État propose également une aide directe de 200 euros, cumulable avec le prêt « permis à 1 euro par jour » aux apprentis et aux jeunes en difficulté sous contrat d’insertion dans la vie sociale (Civis) auprès des missions locales.

Par ailleurs, le Comité interministériel de la sécurité routière du 13 janvier 2009, a décidé de d’assurer la prise en charge publique du cautionnement du prêt permis à un euro par jour pour les jeunes exclus de ce prêt faute de caution et inscrits dans une démarche de formation ou d’accès à l’emploi.

Comment en bénéficier ?

Permis à 1€ par jour

  • Choisissez une auto-école partenaire de l’opération, où le formateur établira un devis en fonction du nombre d’heures de cours qu’il estimera vous être nécessaire ;

  • Déposez votre dossier dans une banque, un organisme de crédit ou une compagnie d’assurance participant à l’opération. Après examen du dossier, un prêt est alors proposé (600, 800, 1 000 ou 1 200 €) en fonction du devis indiqué par l’auto-école.
  • Pour accepter le dossier, l’établissement financier peut exiger des garanties (justificatifs de revenus ou personne se portant caution). Si vous êtes mineur et que vous passez l’AAC, ce sont vos parents qui doivent emprunter.
  • Une fois le prêt accordé, la totalité de la somme est directement versée à l’auto-école.
  • Dans le cas où l’établissement financier refuserait votre dossier au motif d’une caution insuffisante, il peut apprécier si vous relevez de la garantie de l’Etat. En effet, l’Etat a signé le 30 novembre 2009 une convention avec la Caisse des dépôts et des consignations pour le cautionnement de certains prêts.
 

La bourse au permis
Le principe ? La collectivité locale prend en charge une partie du coût du permis de conduire du jeune, en contrepartie ce dernier s’engage dans une activité d’intérêt général (40 à 50 heures). Une soixantaine de communes proposent déjà ce système, renseignez-vous auprès de votre mairie.

 
Carte departement
 

Nos autres sites


Rentrer en vie Rentrer en vie

Des solutions pour des retours de soirée en toute sécurité