Fil d'information

 

Les femmes et les seniors supportent moins bien la violence des chocs

04/02/2011

A partir de l'analyse des données de l'Observatoire national interministériel de sécurité routière, les chercheurs de l'Inrets* ont montré que dans un accident de la route, à conditions de choc égales, les femmes et les personnes âgées sont plus souvent tuées que les autres.

Le risque d'être tué est supérieur de 25% pour une conductrice comparée à un conducteur impliqué dans le même accident. "En revanche, notent les chercheurs, la sévérité de l’accident est a contrario beaucoup moins élevée quand la conductrice est la seule impliquée. L’explication la plus probable est que les femmes ont des accidents où leur seul véhicule est impliqué à moindre vitesse."

Sans surprise, cette analyse montre également que les conducteurs les plus âgés sont les plus fragiles. Ils sont aussi plus souvent tués que les plus jeunes dans les accidents où ils sont les seuls impliqués.

D'où la nécessité, pour les constructeurs automobiles, d'adapter les différents systèmes de protection à l'âge, au sexe et à la morphologie des usagers.

* Source : Fiche d'actualité scientifique de l'Inrets (Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité)

Autres infos

Carte departement