La caravane de la sécurité routière passe dans les collèges des Hauts-de-Seine

23/11/2011

"Je n’avais qu’une chance sur deux de rester en vie". Silence explicite des jeunes élèves du collège Rabelais à Meudon (Hauts-de-Seine). Puis la voix calme et assurée reprend: "Quant à la probabilité de me retrouver dans un état tel que celui où vous me voyez aujourd’hui, les médecins la chiffraient à une chance et demie sur cent" !

Aucun doute, Ségolène est une miraculée. Portant les mains à sa tête, elle écarte ses cheveux dévoilant une effarante cicatrice crânienne. Son histoire, un banal accident de scooter sur le chemin du lycée survenu il y a un an presque jour pour jour, est d'ailleurs contée sur l’un des grands panneaux exposés dans le centre de documentation de l'établissement.

Ils constituent l’un des 9 ateliers de la "Caravane de la sécurité routière". Hier, Patrick Devedjian lançait ainsi à Meudon la campagne 2011-2012 de cet intéressant outil de prévention routière que le Conseil général, qu'il préside, propose à l’ensemble des collèges des Hauts-de-Seine.

Intéressant notamment parce que cet outil est adaptable. Selon par exemple le temps disponible, les collèges choisissent un nombre plus ou moins grand d’ateliers. Seuls deux dont, justement, celui sur les jeunes victimes d’accidents sont obligatoires. Les établissements sélectionnent aussi les thèmes qui correspondent le mieux aux modes de déplacement de leurs élèves voire à la nature des accidents qui ont pu avoir lieu localement.

Des ateliers "théoriques" certes mais aussi pratiques. Comme celui sur la bicyclette conçu pour aider les jeunes élèves à mieux maîtriser leur engin. C’est le b-a BA. A quoi bon, en effet, inculquer règles de prudence ou code de la route si le jeune cycliste n’a pas encore suffisamment d’aisance au guidon ? S'il n'est pas capable, par exemple, de lâcher une main pour signaler son intention de tourner ? Pour cette année scolaire 2011-2012, la caravane se donne l’objectif de passer dans une quarantaine de collèges sur les 130 que comptent les Hauts-de-Seine.

Source : Patrick de La Sablière / Circuler autrement

> Voir le reportage vidéo sur la Webtv du conseil général des Hauts-de-Seine

Autres infos

Carte departement