L'oubli du clignotant : une faute de conduite fréquente

16/09/2011

Clignotant_illustr_autocollant_2011

Selon une enquête terrain* que nous avons menée en mars dernier, 44 % des conducteurs n’utilisent pas leur clignotant quand ils changent de direction. Ces "oublis" concernent aussi bien les automobilistes que les motards ou les conducteurs de véhicules utilitaires. L’absence de clignotant est plus fréquente lors des manœuvres à un giratoire ou lors d’une bifurcation après un stop (45% des clignotants oubliés). Mais plus de 30% des conducteurs l’oublient également pour indiquer qu’ils tournent à un carrefour à feux ou géré par une priorité à droite.

Pourtant l'usage du clignotant lors d’un changement de direction n’est pas seulement une obligation, "c’est aussi l’un des principaux moyens, pour le conducteur, de partager la route et de faire connaître ses intentions aux autres usagers", rappelle Bernard Pottier, président de l'association Prévention Routière. "Mettre son clignotant peut sauver des vies, notamment celles des usagers les plus vulnérables que sont les piétons, les cyclistes ou bien les motards".

Alors, afin de rappeler cette règle essentielle à tous les conducteurs, notre association a envoyé à ces 100 000 adhérents un autocollant "Je mets mon clignotant, je sauve des vies" à apposer sur son véhicule et une fiche pratique rappelant le bon usage du clignotant. Les conducteurs qui souhaitent soutenir cette opération peuvent également les retirer gratuitement dans les comités départementaux de l’association (coordonnées accessibles via le module de recherche en colonne de droite).

 

*Enquête par observation menée par l’association Prévention Routière en mars 2011, sur 5 032 véhicules, au niveau de 16 carrefours (à feux ou giratoires) répartis sur 6 départements.

Autres infos

Carte departement