Principaux facteurs d’accidents

Un accident, des causes

Les accidents et la gravité de leurs conséquences s’expliquent par une combinaison de facteurs liés au conducteur, au véhicule, à la route, aux conditions de circulation, aux secours…

Les facteurs humains, en particulier, apparaissent dans plus de 90% des accidents corporels.

Certains facteurs sont relevés systématiquement par les forces de l’ordre après qu’un accident a eu lieu : alcoolémie, choc contre un obstacle fixe, conditions météorologiques etc.

D’autres facteurs (et non des moindres) ne sont pas systématiquement recherchés car difficiles à déterminer avec précision : vitesse, fatigue, somnolence, distraction, téléphone au volant, distances de sécurité…

Enfin, d'autres facteurs liés au comportement, à l'état du véhicule ou à celui des infrastructures, entrent également en jeu.

Liste non exhaustive de facteurs relevés dans les accidents

(pour l'année 2012, sauf indication contraire ; ces mêmes données ne sont pas encore connues pour 2013.)

Conduite sous influence de l’alcool

L’alcoolémie positive d’un conducteur est présente dans les accidents causant 30,9% des tués sur la route.

Vitesse excessive

Selon les estimations des forces de l’ordre, les excès de vitesse sont la cause principale d’au moins 25% des accidents mortels.

Distance de sécurité

L’intervalle de sécurité entre deux véhicules doit être au minimum de 2 secondes. Or, dans la circulation, moins de 50% des véhicules respectent cette règle. Les collisions par l’arrière et en chaîne occasionnent 6,1% des tués de la route et 16,4% des blessés.

Défaut de ceinture / casque

21% des tués dans les véhicules n’avaient pas leur ceinture au moment de l’accident.
Le port systématique de la ceinture permet de diviser par 2 le risque d'être tué en cas d'accident.
D’autre part, 6% des usagers tués en deux-roues motorisés n’avaient pas de casque.

Téléphone au volant

Ce facteur n’est pas comptabilisé dans les statistiques d’accidents.
Le taux d’infraction (usage d’un téléphone tenu en main) est, en 2011, de 2% pour les automobilistes, et encore plus fréquent dans les véhicules utilitaires.
Téléphoner au volant multiplie par 4 le risque d’avoir un accident corporel.

Présence d’un obstacle fixe (arbre, véhicule stationné, glissières, mur, poteau, panneau de signalisation, bordure de trottoir, fossé etc.)

Facteur présent pour les accidents occasionnant 43% des tués.
Protéger les usagers des arbres et poteaux situés à proximité immédiate de la chaussée permettrait d’épargner de nombreuses victimes.

Fatigue et somnolence au volant

La cause "malaise fatigue" apparaît dans 8% des accidents mortels sur l'ensemble du réseau. C’est même l’un des principaux facteurs d’accidents sur les autoroutes.
Ce risque apparaît de jour comme de nuit.

Conduite sous influence du cannabis

Les tests relatifs aux stupéfiants appliqués aux victimes d'accidents sont en cours de déploiement et de perfectionnement
Les contrôles réalisés en 2012 montrent que 14,5% des décès surviennent dans des accidents impliquant un conducteur consommateur de stupéfiant.
Conduire après avoir consommé du cannabis multiplie par 2 le risque d’être responsable d’un accident mortel. Le risque est multiplié par 14 en cas de consommation conjointe de cannabis et d’alcool.

Conduite sans permis / avec permis inadapté / sans assurance

Facteur présent pour les accidents occasionnant 4 % des tués (en 2011).

ATTENTION !
On ne peut pas établir de hiérarchie entre tous ces facteurs d’accident.
Parce qu’un accident peut comporter plusieurs facteurs et parce que les procédures d’évaluation ne sont pas identiques pour chacun.

Carte departement