Notre histoire : 60 ans d'actions contre les accidents de la route

 

1949, création de l'association Prévention Routière - page 1 / 3

 

Un rôle de pionnière.

Piste de l'association Prévention Routière - années 60

En 1949, dans la France d'après-guerre, avec un réseau routier dévasté, un parc automobile en pleine croissance et des véhicules souvent peu sûrs, on assiste à une montée de l’hécatombe routière. Les sociétés d’assurances et les professions de l’Union routière de France décident alors de créer l'association Prévention Routière, association régie par la loi de 1901, qui sera reconnue d’utilité publique le 3 mai 1955. Son rôle : agir pour réduire le nombre et la fréquence des accidents de la route. D'emblée, l'accent est mis sur l'action locale. Le premier comité départemental ouvre ses portes à Lyon dès 1950.

Seule dans son domaine jusqu'à la création en 1972 du Comité Interministériel de Sécurité Routière (aujourd'hui Délégation à la sécurité et à la circulation routières – DSCR – qui dépend du ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie), l'association Prévention Routière exerce pendant cette période un rôle de pionnière.

L'éducation routière : une priorité

Convaincue que l’éducation routière à l’école est l’une des clés pour préparer le futur citoyen automobiliste, l’association Prévention Routière édite dès 1952 un « guide du maître », livret pédagogique destiné aux enseignants. En 1953, elle crée sa première piste d’éducation routière, animée par des forces de police et de gendarmerie. Quatre ans plus tard, en 1957, paraît le premier texte réglementaire rendant l’éducation routière obligatoire à l’école. Pourtant, aujourd’hui encore, on estime qu’un écolier sur deux ne reçoit aucune éducation routière dans le cadre scolaire, en dehors du passage des Attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) en classes de 5ème et de 3ème.

Comportement, véhicule, réglementation : de multiples domaines d'action

Ceints et saufs

L’association Prévention Routière milite aussi pour que soient prises des mesures réglementaires afin de réduire la mortalité sur la route et lance les premières grandes campagnes de sensibilisation sur l’alcool au volant (« Boire ou conduire, il faut choisir ») ou le port de la ceinture de sécurité (« Ceint et Sauf »).

Elle organise en 1952 la première « Semaine nationale de l'éclairage et de la signalisation » (aujourd’hui « Semaines Lumière et Vision »), une opération de contrôle gratuit et volontaire de l’éclairage et de la signalisation des véhicules, et plaide parallèlement pour un contrôle technique obligatoire des véhicules.

L’association Prévention Routière mène également des recherches dans le domaine de l’apprentissage de la conduite. Elle crée en 1957 à Montlhéry un Centre de formation des moniteurs d’auto-école, puis, en 1972, l’Ecole supérieure de conduite moto (pour les inspecteurs et moniteurs du permis moto).

1949, création de l'association Prévention Routière - page 1 / 3

 

Sommaire

 
Carte departement
 

Nos autres sites


Rentrer en vie Rentrer en vie

Des solutions pour des retours de soirée en toute sécurité

 
Agir avec nous

Agir avec nous

Organisation non gouvernementale, indépendante de l’Etat, nous avons besoin de votre aide.

Je fais un don Devenir bénévole