Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Réaction de l’association Prévention Routière aux mesures annoncées par les pouvoirs publics lors du Comité interministériel de sécurité routière

Pour l’association Prévention Routière, les mesures annoncées  aujourd’hui par les pouvoirs publics sont, conformément à ce que  l’association demandait depuis plusieurs semaines, une réponse de  fermeté à ceux des conducteurs qui ont, au cours des dernières semaines,  relâché leur comportement.

Ainsi, il sera désormais plus difficile pour ceux qui ne respectent pas la réglementation d’échapper aux contrôles et aux sanctions : interdiction des avertisseurs de radars, suppression des panneaux indicateurs de radars fixes, possibilité pour les infirmiers de dépister les taux d’alcool et la présence de stupéfiants, agrandissement de la taille des plaques d’immatriculation des deux-roues motorisés.

De même, les très grosses infractions seront plus fortement sanctionnées avec la création d’un délit pour les grands excès de vitesse (plus de 50 km/h), la perte de 8 points (au lieu de 6) pour une alcoolémie supérieure à 0,8 g/l et de 3 points (au lieu de 2) pour l’utilisation du téléphone tenu en main.

L’association regrette en revanche que les pouvoirs publics ne soient pas allés au bout de leur logique en interdisant le téléphone en conduisant, qu’il soit tenu en main ou utilisé avec un kit mains-libres.

Un certain nombre de mesures annoncées par les pouvoirs publics devraient également aider les conducteurs à respecter la réglementation. C’est le cas des limiteurs de vitesse, dont la généralisation est depuis plusieurs années demandée par l’association, et des bandes de rives sonores sur autoroute.

L’association espère que ces mesures annoncées par le gouvernement permettront de rectifier le message irresponsable et démobilisateur adressé il y a quelques mois aux Français par les parlementaires lors du débat sur l’assouplissement du permis à points.

Depuis le début de l’année, 144 personnes de plus ont trouvé la mort sur les routes (+ 12,8%) par rapport au 1er quadrimestre 2010. Il y a urgence à ce que l’ensemble des conducteurs comprennent à nouveau l’absolue nécessité de respecter la réglementation.

Article publié le 11 mai 2011