Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

N° à 8 chiffres sur votre carte de donateur
Identifiant ou mot de passe oublié
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

A quelques jours du réveillon du jour de l’an et alors que l’alcool demeure la première cause d’accidents mortels sur les routes¹, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention publient les résultats de leur sondage « Les Français, le réveillon et l’alcool au volant »², qui révèle que les Français mettent encore trop souvent leur vie, et celle des autres, en danger. Ce sondage confirme en effet l’importance de la consommation d’alcool lors du réveillon de fin d’année et le manque d’anticipation du retour de soirée. Ainsi, 90 % des Français prévoient de consommer de l’alcool lors du réveillon et, pour 47% d’entre eux, la question de l’alcool et de la conduite va se poser soit parce qu’ils se déplacent, soit parce que leurs convives vont se déplacer.

Afin d’alerter le grand public sur les risques de l’alcool au volant, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention proposent aujourd’hui, à Paris, une mise en scène « grandeur nature » et mobilisent leurs bénévoles autour du slogan  « Pour les fêtes éclatez-vous, mais pas sur la route », point d’orgue d’une campagne diffusée au mois de décembre sur de nombreux médias (télévision, radio, affichage, Internet) et d’une action de sensibilisation menée dans 120 villes.

  1. Les Français, le réveillon et l’alcool au volant
  2. « Pour les fêtes, éclatez-vous mais pas sur la route » : une campagne pour marquer les esprits

Les Français, le réveillon et l’alcool au volant

L’alcool est à l’origine de près d’un tiers des décès sur les routes (1 150 tués en 2011). Or, en cette période festive, les risques d’avoir un accident grave se multiplient.

La réédition fin 2012 d’un sondage mené en 2009³, confirme l’importance de la consommation d’alcool lors du réveillon de fin d’année : 9 Français sur 10 consommeront de l’alcool, 7 sur 10 trois verres et plus. Pour  47 % des Français, la question de l’alcool et de la conduite va se poser soit parce qu’ils se déplacent, soit parce que leurs convives vont se déplacer. 91 % des personnes se déplaçant en voiture vont parcourir plus de 10 km, 13 % plus de 50 km.

Tout aussi inquiétant : 44 % de ceux pour qui la question de l’alcool et de la conduite va se poser déclarent spontanément qu’ils n’ont pas pris de disposition particulière concernant leurs retours de soirée du jour de l’an. Ceux qui en ont pris évoquent en premier lieu le fait de dormir sur place (46%), de désigner un capitaine de soirée (27%) et de modérer sa consommation (13%). Cette dernière solution demeure approximative : plus de 2/3 des Français reconnaissent en effet que même en limitant sa consommation d’alcool, on peut avoir le doute d’être en faute.

79% des personnes interrogés estiment, par ailleurs, que les contrôles de police et de gendarmerie devraient être plus nombreux que d’habitude pendant le réveillon du nouvel an.

Ce sondage permet enfin de mesurer le taux d’équipement des Français en éthylotests. Depuis la loi le rendant obligatoire dans les véhicules4, près de 7 conducteurs sur 10 déclarent posséder un ou plusieurs éthylotests et 20 % en avoir déjà utilisé un.

« Pour les fêtes, éclatez-vous mais pas sur la route » : une campagne pour marquer les esprits

A quelques jours du réveillon du jour de l’An, les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention souhaitent marquer les esprits en organisant aujourd’hui un événement qui détourne les codes de la fête pour susciter une prise de conscience sur les dangers de l’alcool au volant. Sur la place de la bataille de Stalingrad à Paris, des silhouettes « grandeur nature » au sol, miment des pas de danse. A leurs côtés, on aperçoit des paillettes et une boule à facettes qui se révèlent être des débris de verre et de pneus, témoins de l’accident qui vient de se dérouler. Cette mise en scène et le slogan « Pour les fêtes, éclatez-vous mais pas sur la route » rappellent que la fête ne doit pas finir en drame.

Pour accompagner ce message, les bénévoles de l’association Prévention Routière distribuent aux passants, au nom des deux partenaires, des flyers incitant à découvrir le site www.rentrerenvie.fr, des éthylotests et le CD du titre « Si tu t’éclates la nuit », du Collectif Métissé.

Cet événement est le point d’orgue d’une campagne de sensibilisation dont le message est relayé depuis le 1er décembre via un dispositif comprenant : une opération de sensibilisation menée par les bénévoles de l’association Prévention Routière dans 120 villes de France le 15 décembre dernier, une campagne d’affichage nationale, un site Internet (www.rentrerenvie.fr), un spot vidéo de 30 secondes diffusé sur Internet et en TV ainsi qu’un titre du Collectif Métissé – « Si tu t’éclates la nuit ».

Le titre du Collectif Métissé, la vidéo et tous les conseils pour s’éclater sans risque sont disponibles sur : www.rentrerenvie.fr

¹ En France, en 2011, 1 150 personnes ont été tuées dans un accident impliquant l’alcool – Sécurité  2011.

² Sondage « Les Français, le réveillon du nouvel an et l’alcool au volant » réalisé pour l’association Prévention Routière et Assureurs Prévention, par Internet du 6 au 11 décembre 2012  auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

³ Sondage « Les Français, le réveillon du nouvel an et l’alcool au volant » réalisé pour l’association Prévention Routière et Assureurs Prévention, par Internet du 4 au 8 décembre 2009  auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

Depuis le 1er juillet 2012, « tout conducteur d’un véhicule terrestre à moteur, à l’exclusion d’un cyclomoteur, doit justifier de la possession d’un éthylotest, non usagé, disponible immédiatement. » Le non-respect de cette mesure est sanctionné d’une amende de 11€, amende applicable au 1er mars 2013.

Article publié le 28 août 2012