Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l’association Prévention Routière

4 ans après la dernière réforme du permis de conduire menée par les pouvoirs publics, qui visait à rendre celui-ci « moins cher, moins long et plus sûr », l’association Prévention Routière dévoile les résultats d’une étude menée auprès d’un échantillon représentatif de 1 009 jeunes Français âgés de 18 à 24 ans. En voici les principaux enseignements.

Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher  selon une étude de l’association Prévention Routière

Cette étude montre en premier lieu que le passage du permis reste une étape incontournable à cet âge : 65,8% des jeunes interrogés sont déjà titulaires du permis de conduire voiture, 16,7% des jeunes sont en train de le passer. Seuls 17,5% ne sont pas dans une démarche de préparation du permis.

Autre constat, les candidats qui ont passé leur permis jeunes ont un meilleur taux de réussite à l’examen : 4 jeunes sur 5 ont obtenu leur « code » dès la 1ère tentative et pratiquement deux tiers ont obtenu l’examen pratique dès la première fois.

L’étude fait apparaître par ailleurs des avantages méconnus de la conduite accompagnée : outre qu’elle offre un meilleur taux de réussite à l’examen pratique, elle nécessite un nombre de leçons moins élevé en auto-école et coûte, au final, nettement moins cher. La préparation et le passage du permis de conduire revient en moyenne à 1 493 € (1 110 € pour la conduite accompagnée contre 1 665 € pour la filière traditionnelle).

Pour 56% des jeunes titulaires du permis, le coût de celui-ci s’est avéré supérieur au budget initialement prévu (580€ en moyenne). Ce surcoût s’explique à la fois par le manque de préparation du candidat à l’issue du forfait, qui nécessite souvent de prendre des heures de conduite supplémentaires, mais aussi par les délais nécessaires pour obtenir une date d’examen, en particulier après un échec : plus de la moitié des jeunes recalés ont dû attendre 3 mois ou plus pour repasser l’examen pratique et plus d’un quart ont attendu au moins 5 mois. Alors que la moyenne des forfaits souscrits est de 22,6 heures, le nombre d’heures de conduite réellement prises est de 31 heures en moyenne (35h pour la filière traditionnelle, 26h pour la conduite accompagnée), soit près de 9 heures de plus que prévu.

Les résultats de cette étude indiquent clairement les pistes à privilégier pour réduire le coût du permis de conduire sans pour autant nuire à la sécurité : réduire les délais – trop longs et qui entrainent un surcoût – de présentation aux examens, redéfinir les critères d’attribution des places pour ne plus pénaliser les « redoublants » et développer la conduite accompagnée ainsi que la conduite supervisée.

Pour l’association Prévention Routière, ces mesures doivent s’accompagner d’un renforcement de la sensibilisation des jeunes aux principaux risques routiers (alcool, vitesse, drogues, téléphone…) au moment de la préparation au permis de conduire mais également en amont dans les lycées, les centres de formation des apprentis (CFA) et les filières techniques et professionnelles.

DP_Les jeunes français et le permis_B_10.06.2013
Article publié le 10 juin 2013