Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Un automobiliste sur deux déclare être gêné par l’éblouissement produit par les autres véhicules !

Les automobilistes invités à contrôler leurs feux et leurs yeux pour “bien voir et être vu”

 

Un automobiliste sur deux déclare être gêné lorsqu’il conduit la nuit, principalement en raison de l’éblouissement produit par les autres véhicules : c’est ce que révèlent les résultats d’une enquête¹ menée par l’association Prévention Routière alors même que la luminosité diminue et que les journées commencent à raccourcir.

Face à ce constat préoccupant, l’association Prévention Routière, l’AsnaV, le CNPA et CARGLASS® mènent à nouveau les semaines “Lumière & Vision”.

Rendez-vous incontournable de l’automne, cette opération a pour objectif de sensibiliser les automobilistes aux risques routiers liés à la vision et à la visibilité au volant grâce à la mise en place, tout au long du mois d’octobre, d’un contrôle gratuit de l’éclairage et de la signalisation du véhicule (surfaces vitrées, balais d’essuie-glace et optiques de phares) accompagné d’un test indicatif de la vue.

Le croisement de véhicules ayant des feux mal réglés ou défaillants provoque des situations dangereuses

S’il y a moins de circulation la nuit, il y a toutefois plus de dangers : la nuit représente moins de 10% du trafic routier, mais 44% des tués et 34% des blessés hospitalisés. Par ailleurs, 90% des informations nécessaires à la conduite passent par la vue. C’est pourquoi, “bien voir et être vu” au volant représente un véritable enjeu de sécurité routière. L’enquête menée par l’association Prévention Routière auprès des automobilistes révèle que la moitié d’entre eux éprouve une gêne à conduire de nuit. Interrogés sur les principaux facteurs de cette gêne, ils évoquent en premier lieu l’éblouissement produit par les autres véhicules (pour 53% d’entre eux), puis le manque de lumière au bord des routes (24%) et enfin le risque de fatigue ou de somnolence (13%).

Plus inquiétant, 82 % des automobilistes disent croiser régulièrement des véhicules ayant des feux mal réglés ou défaillants, et deux automobilistes sur cinq avoir déjà vécu une situation dangereuse pour ces mêmes raisons.
Par ailleurs, si le réglage et l’entretien des feux sont un facteur essentiel de sécurité, l’enquête révèle que plus de deux automobilistes sur dix déclarent ne jamais, ou presque, effectuer le contrôle de leurs feux.

¹ Enquête online réalisée par BVA pour l’association Prévention Routière du 29 juillet au 4 août 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 1 005 automobilistes âgés de 18 ans et plus.

Article publié le 30 septembre 2014