Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Trajets professionnels sur autoroute, téléphone au volant, somnolence et vitesse : les conducteurs avouent des prises de risques importantes

Alors que la CNAMTS  recense en moyenne chaque année près de 400 accidents mortels de la route qui représentent la moitié des accidents du travail, l’ASFA (Association professionnelle des sociétés françaises d’autoroutes et d’ouvrages routiers) et  l’Association Prévention Routière révèlent les résultats d’une étude menée auprès d’automobilistes empruntant l’autoroute pour raisons  professionnelles (trajets domicile/travail ou longue distance pour des missions professionnelles). Cette étude met en évidence trois facteurs de risque routier importants : l’utilisation de distracteurs (téléphones  et smartphones), la conduite fréquente en état de somnolence et la conduite régulière en excès de vitesse.

  1. Téléphone au volant : un risque ignoré des professionnels
  2. Somnolence au volant : des déplacements professionnels très largement concernés
  3. Excès de vitesse : les transgressions persistent
  4. Très peu de prévention du risque routier en entreprise

E17-Bandeau-478-118-copie_title_article

 

Face  à ce constat, l’ASFA et l’APR se mobilisent et déploient sur Internet, les radios autoroutières 107.7 et les réseaux sociaux un dispositif de  sensibilisation des salariés et des employeurs. Cette opération complète les actions mises en place par l’association Prévention Routière qui  propose un kit “Prévention des risques routiers en  entreprise”.

Téléphone au volant : un risque ignoré des professionnels

Que ce soit pour des trajets domicile/travail ou des missions professionnelles, sur autoroute, les conducteurs utilisent leur téléphone en conduisant, pour passer des appels, y répondre ou rédiger des SMS.

Les conducteurs en mission professionnelle déclarent :
→ pour huit sur dix (80,4%) téléphoner au volant
→ plus d’un sur deux (53,8%) lire les SMS reçus
→ plus d’un tiers (34,2%) envoyer des SMS en conduisant

Les conducteurs sur les trajets domicile/travail déclarent :
→ pour six sur dix (60,6%) téléphoner au volant
→ près d’un tiers (28,6%) lire les SMS reçus
→ plus d’un sur dix (12,4%) envoyer des SMS en conduisant

Somnolence au volant : des déplacements professionnels très largement concernés

La somnolence est la première cause de mortalité sur autoroute . L’enquête révèle que 62,5% des conducteurs en mission professionnelle ont déjà lutté contre le sommeil lors de leurs trajets autoroutiers y compris sur les trajets domicile/travail et mission courte (36,8% des  conducteurs). Plus grave encore, 15% ont vécu un accident, un incident ou un assoupissement bref provoquant un presque accident. Tout aussi préoccupant, 41,3% des conducteurs en mission professionnelle et 27,7% des automobilistes sur leur trajet domicile/travail estiment conduire avec une dette de sommeil

Excès de vitesse : les transgressions persistent

51,9% des conducteurs en mission professionnelle déclarent rouler au-dessus de la limitation de vitesse sur autoroute, également sur les trajets domicile/travail (40,3% des conducteurs). 20,7% des conducteurs en mission professionnelle (et 8,4% des conducteurs sur les trajets domicile/travail) utilisent un assistant d’aide à la conduite avertissant des zones de danger. Les  trois quarts d’entre eux (et 64% des conducteurs sur les trajets domicile/travail) déclarent l’utiliser principalement pour  éviter les  sanctions.

Très peu de prévention du risque routier en entreprise

Les conducteurs interrogés estiment que peu d’employeurs donnent des consignes ou sensibilisent leurs salariés aux différents risques routiers. L’étude révèle qu’en moyenne moins d’une entreprise sur dix donne des consignes écrites sur ces différents risques.

CP_les trajets professionnels_ASFA_APR_27 11 2014
Article publié le 27 novembre 2014