Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Réaction de l’association Prévention Routière aux annonces du ministre de l’Intérieur

Pour l’association Prévention Routière, les mesures annoncées aujourd’hui par le ministre de l’Intérieur sont une réponse nécessaire à la situation dégradée de la sécurité routière. Elles interviennent alors que 120 personnes de plus qu’en 2013 auront perdu la vie dans un accident de la route l’an dernier. Pour François Pierson, président de l’association Prévention Routière, “Il était important que le gouvernement réagisse. Les mesures annoncées aujourd’hui constituent un bon équilibre entre prévention et répression. Elles sont pour la plupart soutenues par notre association.”

L’association Prévention Routière sera particulièrement vigilante quant à la mise en œuvre de deux des mesures évoquées par le ministre : l’expérimentation concernant la baisse de la vitesse de 90 à 80 km/h sur certains tronçons de route à double sens identifiés comme particulièrement accidentogènes ainsi que la levée des obstacles pratiques au déploiement des éthylotests anti-démarrage pour les conducteurs en alcoolémie délictuelle. L’association avait été la première à expérimenter ce dispositif en France.

La réduction de l’alcoolémie légale pour les conducteurs novices est une mesure cohérente avec les campagnes menées depuis quinze ans sur le thème du conducteur désigné : “Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas”. Pour autant, cette mesure ne pourrait être prise sans aménagement et l’association demandera aux pouvoirs publics que les sanctions entre 0,2 g/l et 0,5 g/l soient modulées pour les conducteurs novices.

Concernant le téléphone, la mesure annoncée (interdiction de tout système de type écouteurs, oreillette, casque…) est un nouveau pas qui devrait aider à dissuader les usagers d’utiliser leur téléphone en conduisant.

L’association Prévention Routière salue également l’interdiction du stationnement des véhicules avant les passages piétons, mesure pragmatique qui avait fait ses preuves lorsqu’elle avait été expérimentée il y a quelques années à Bourg-en-Bresse.

Enfin, le ministre a également confirmé la généralisation d’un module de sensibilisation à la sécurité routière en classe de seconde dès la rentrée 2015. Cette mesure était demandée par l’association Prévention Routière depuis de nombreuses années.

CP_réactionAPR_mesures_26 01 2015
Article publié le 26 janvier 2015