Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

27% des Français sont stressés au volant – TomTom et l’association Prévention Routière dévoilent les résultats d’une étude sur un risque routier sous-estimé

Mauvaises conditions de circulation, difficultés à  trouver son chemin, recherche d’une place de stationnement, intempéries, conduite de nuit… Les facteurs de stress au volant semblent infinis.  Mais qu’en est-il vraiment ?

Pour répondre à cette question, TomTom et l’association Prévention Routière ont souhaité  faire le point sur ce phénomène et dévoilent les résultats d’une grande enquête nationale évaluant le niveau de stress des Français au volant.

  1. Où les Français sont-ils stressés au volant ?
  2. Quel est le profil des conducteurs stressés au volant ?
  3. Nos conseils pour lutter contre le stress au volant

zenauvolant_title_article

Parce que le stress est un facteur d’insécurité routière souvent sous-estimé, les partenaires proposent aux Français d’évaluer leur niveau de stress au volant sur www.zenauvolant.com et leur fournissent de précieux conseils pour des trajets plus zen. Une opération de sensibilisation des usagers de la route parisiens vient compléter le dispositif.

“Le stress focalise notre attention et peut engendrer des comportements inadaptés sur la route. C’est  pourquoi, il est important de sensibiliser les automobilistes et de prévenir les risques du stress sur la conduite particulièrement lorsque l’on conduit quotidiennement”, Christophe Ramond, Directeur des études et recherches de l’association Prévention Routière.

Où les Français sont-ils stressés au volant ?

Les Strasbourgeois en tête du classement avec 42%.

Ces résultats grimpent lorsqu’il s’agit des conducteurs de grandes agglomérations et lors de leurs trajets quotidiens.

Sur la première marche du podium, on retrouve les Strasbourgeois qui sont 42% à se sentir souvent stressés au volant. Viennent ensuite les Toulousains (38%) et les Bordelais (34%). A Paris (33%), le stress augmente sur les trajets domicile-travail avec 42% d’automobilistes souvent en proie au stress.

Ensuite viennent, avec 32%, Lyon, Marseille et Nice.

Quel est le profil des conducteurs stressés au volant ?

Profil de l’automobiliste stressé

– A moins de 35 ans (44%)
– Est conducteur débutant ou moyen (40%)
– Est parent (36%)
– Habite dans une grande agglomération (35%)

L’étude menée sur un échantillon de 1007 automobilistes recrutés au sein  d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18  ans et plus met en avant un profil de conducteurs sujets au stress au  volant. De plus, un sur-échantillonnage a été réalisé dans huit grandes agglomérations identifiées par TomTom comme souvent congestionnées  (Paris, Strasbourg, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille, Nice et  Montpellier).

Nos conseils pour lutter contre le stress au volant

  • Faites de votre voiture un espace “zen”

Faites en sorte que l’intérieur de votre voiture soit un espace le plus calme et relaxant possible : position de siège assurant un bon maintien du dos, programme musical à votre goût… Limitez les éléments qui peuvent être source de distraction et qui peuvent nuire à votre vigilance : une bouteille d’eau qui roule sur la banquette arrière, des CD en désordre dans la boîte à gant, un boitier GPS mal fixé, etc. Et surtout, éteignez votre mobile pour vous consacrer à la conduite.

  • Aménagez-vous une marge d’avance confortable

Être en retard est la première source de stress au volant et incite à prendre des risques. Ajoutez à votre temps de parcours prévisible, un temps supplémentaire qui vous permettra de faire face à un évènement non prévu : un bouchon, une erreur d’orientation, etc …

  • Préparez votre itinéraire à l’avance

Vérifiez au préalable les déviations liées à des travaux, les conditions de circulation et la météo prévue sur l’ensemble du parcours, vous vous éviterez bien des désagréments. Si vous disposez d’un GPS, programmez-le uniquement à l’arrêt et mettez régulièrement à jour la cartographie. Sur de longs trajets, prévoyez également les pauses que vous allez effectuer au minimum toutes les deux heures.

  • Avec des enfants, prévoyez-leur des activités

Des enfants bruyants et dissipés sont particulièrement perturbants pour le conducteur.
Prévoyez des activités (film DVD, jeux etc.) qui vont les occuper tout au long du trajet. Les consoles, écrans doivent être correctement fixés pour ne pas tomber et ne pas avoir à les manipuler en cours de route.

  • Utilisez à bon escient les nouvelles technologies

Bien utilisées, les aides à la conduite peuvent être votre meilleur allié dans les situations de conduite compliquées. Assistance au stationnement, détection d’obstacle dans les angles morts, information sur le trafic, etc., se multiplient dans les nouveaux véhicules. Optez pour les aides qui vous seront les plus utiles et faites-vous en expliquer le fonctionnement par votre concessionnaire.

  • Sachez détecter vos signes d’énervement et de tension

Vous commencez à vous crisper sur le volant, vous avez du mal à vous concentrer sur votre conduite, les autres automobilistes vous semblent tous agressifs ou au contraire trop “mous”… c’est peut-être le moment de faire une pause, pour vous détendre, boire un verre d’eau et respirer le grand air.

15.10.2015 - 27% des Français sont stressés au volant - TomTom et l'association Prévention Routière dévoilent les résultats d'une étude sur un risque routier sous-estimé
Article publié le 15 octobre 2015