Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Créer un compte
adresse mail
Identifiant ou mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

[Belgique] Une enquête pour mesurer le sentiment de sécurité

L’IBSR (*) vient de livrer les résultats 2015 de l’enquête annuelle d’INsécurité routière qu’il mène pour accompagner son engagement à réduire de moitié le nombre des tués sur les routes belges entre 2010 et 2020. Et pour la première fois, l’enquête ne s’est pas limitée à la Belgique mais a aussi été conduite chez quatre voisins (Allemagne, France, Pays-Bas, Royaume-Uni).

Il apparaît que les Belges se montrent plus négatifs que leurs voisins dans le domaine de la sécurité sur les routes. Ils se disent davantage confrontés à des conducteurs distraits et à des comportements irrespectueux, alors même que, dans les cinq pays, les conducteurs interrogés avancent une hausse des comportements discourtois. Et le sentiment de sécurité est le plus faible chez les usagers vulnérables, cyclomotoristes, motards et cyclistes…  Il ressort que plus les vélos sont nombreux, aux Pays-Bas et en Allemagne, plus les cyclistes se sentent en sécurité.

Quant aux facteurs d’accident, la vitesse arrive en tête en Belgique alors que les conducteurs des autres pays désignent l’alcool au volant, suivis, pour tous, par la distraction, les drogues et l’agressivité.

Pour découvrir le détail des résultats de l’enquête

(*) IBSR = Institut belge pour la sécurité routière

Article publié le 5 janvier 2016