Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

2ème année consécutive de hausse de la mortalité routière en France : L’association Prévention Routière s’alarme

Bernard Cazeneuve, dans une interview accordée au Parisien, annonce une augmentation de 2,4% de la mortalité routière en 2015, soit 3 464 personnes tuées. L’année 2015 constitue donc la 2ème année consécutive de hausse de la mortalité routière en France, un évènement inédit depuis 1980. Cette mauvaise nouvelle suscite une forte inquiétude pour l’association Prévention Routière.

 

S’il est difficile d’expliquer précisément la hausse du nombre d’accidents mortels en l’absence de données détaillées, il est certain que la hausse des vitesses moyennes constatée en 2014 s’est poursuivie en 2015, preuve que le comportement des usagers de la route se relâche.

Si le contrôle-sanction automatisé a prouvé son efficacité ces dernières années pour lutter contre les vitesses excessives et inadaptées, son action a été progressivement fragilisée par le développement de certaines pratiques (non-dénonciation des salariés infractionnistes, trafic de points, signalement communautaire des radars et des présences des forces de l’ordre…) qui visent à contourner le système et à accentuer le sentiment d’impunité d’une partie des conducteurs.

Parmi les exemples de signaux négatifs, les avertisseurs de radars devenus illégaux en 2011, reprennent du terrain. En effet, depuis, de nombreuses applications accessibles sur smartphones et objets connectés ainsi que certaines communautés de réseaux sociaux ont largement fidélisé des millions d’usagers de la route dans le but, parfois unique, de déjouer les contrôles routiers.

Notre association appelle l’ensemble des acteurs, usagers comme pouvoirs publics, à se remobiliser pour lutter efficacement contre l’insécurité routière. Elle demande ainsi que l’égalité de tous les citoyens devant la loi soit rétablie et renforcée grâce à la mise en œuvre des mesures annoncées en 2015, ainsi que l’application effective de la loi visant à interdire toutes sortes d’avertisseurs communautaires de radars et de forces de l’ordre.

CP reaction chiffres SR 2015_27.01.2015
Article publié le 27 janvier 2016