Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

C’est aujourd’hui que débute l’expérimentation de la circulation inter-files pour les motards et scootéristes, annoncée il y a quinze jours. Elle intéresse au premier chef les conducteurs de deux et trois roues circulant sur les « grandes » routes et sur les autoroutes dans 11 départements de métropole.

Oui à la circulation inter-files, encadrée et évaluée

Voilà plusieurs années que les motards souhaitaient que la pratique – interdite par la réglementation – de circuler entre les files des voitures soit autorisée pour les adeptes du deux roues. Elle ne l’est pas encore mais un pas important vient d’être franchi, en deux temps : son expérimentation a été officialisée par un décret paru au lendemain de Noël  et les dates de commencement et de fin de l’expérimentation viennent d’être fixées par un arrêté paru ce matin.

Lire l’article

Mais dans ces mêmes départements, elle intéressera aussi les automobilistes, les conducteurs d’utilitaires et de poids lourds… bref tous les usagers amenés à côtoyer motos et scooters en remontée de files, qui devront se montrer vigilants pour réussir ce partage de la route.

Notre association, qui soutient cette expérimentation, se montrera attentive aux résultats de ses évaluations régulières

2016-01-13_17h29_35_large_large

Article publié le 1 février 2016