Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Créer un compte
adresse mail
Identifiant ou mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

L’Europe de l’insécurité routière serait-elle en marche ? Pas question de se montrer défaitiste, mais le bilan de l’accidentalité en l’Allemagne en 2015 s’avère tout aussi décevant que celui de la France…

Allemagne_medium3 475 décès ont été enregistrées sur les routes allemandes en 2015, soit 98 personnes tuées de plus (+2,9%) qu’en 2014, selon l’Offiice fédéral statistique (Destatis). Le nombre de personnes gravement blessés (393 700) a aussi augmenté, même si l’ampleur est minime (+ 1,1%). Le nombre d’accidents corporels (305 900, soit + 1,1%) et le nombre total d’accidents augmentent aussi (2,5 millions, soit + 4,2%).

Plus grave, tout comme dans l’Hexagone, il s’agit de la deuxième année de hausse de la mortalité après une année 2013 « record »… Les bonnes conditions météo (un hiver doux, un printemps chaud et sec) qui favorisent la circulation, la vitesse et les déplacements des usagers vulnérables, piétons et cyclistes, figurent parmi les raisons avancées pour expliquer ce mauvais bilan.

Reste, de chaque côté du Rhin, à mettre les bouchées doubles pour enrayer la mauvaise pente européenne.

Article publié le 26 février 2016