Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

On estime que l’alcool serait la cause principale d’au moins 20% des accidents mortels. Lors des nuits de week-ends et les jours fériés, l’alcool est présent dans 62% des accidents mortels, soit près de 2 sur 3. Pour éviter d’entrer dans ces statistiques, prenez vos précautions et celles de vos proches.

  1. Vous recevez
  2. Vous sortez

Vous recevez

Proposez des boissons sans alcool

Puisque les « Sam, capitaine de soirée » prennent l’engagement de ne pas boire de boissons alcoolisées au cours d’une soirée, facilitez-leur la vie. Outre les traditionnels jus de fruit, sodas, eaux aromatisées, vous pouvez mettre à disposition de véritables cocktails. Avec du savoir-faire, vous pourriez même convertir les pro-alcools aux vertus du sans-alcool !

Découvrez des recettes de cocktail sans alcool.

 

Prévoyez le retour de vos invités

Si vos convives n’ont pas anticipé leur retour de soirée (les étourdis), dès leur arrivée, demandez-leur qui est le conducteur désigné pour le trajet retour. Cette décision se prend bien avant d’avoir commencé les festivités. S’il n’est pas évident d’interférer dans les choix de chacun, n’oubliez pas que vous pourriez avoir des remords s’il arrivait quelque chose de dramatique à vos amis.

De nombreuses autres solutions existent :

  1. Lui proposer de dormir chez vous
  2. Lui confisquer ses clés
  3. Brandir le risque de se faire contrôler par les forces de l’ordre
  4. Faire durer la soirée
  5. Lui appeler un taxi
  6. Conduire à sa place

 

Proposez des éthylotests

S’ils sont obligatoires dans chaque véhicule, les éthylotest sont également nécessaires à domicile lorsque vous organisez une soirée. Au moment de reprendre le volant, il est toujours bon de savoir si on en est capable ou non. L’éthylotest est un moyen de savoir rapidement. Il peut être pris pour un jeu mais un jeu qui peut sauver des vies. Devant l’amusement de certains, soyez ferme au moment de la décision.

(Attention : pour bien faire le test, vous devez attendre au moins 30 minutes après la dernière boisson alcoolisée consommée si vous êtes à jeun, au moins une heure après un repas)

 

Vous sortez

Avant de sortir

Un retour de soirée s’anticipe. Si vous empruntez la voiture, ce n’est pas en cours de soirée que l’on décide qui conduira au retour. Toute une palette de solutions s’offre à vous. À vous de choisir :

  • Désignez un conducteur qui restera sobre : c’est « Sam, le capitaine de soirée »
  • Empruntez un taxi, un VTC (voiture de tourisme avec chauffeur) ou bien les transports en commun
  • Dormez sur place (attention, une nuit de sommeil peut ne pas suffire pour éliminer la totalité de l’alcool)

 

Pendant la soirée

Vous avez été désigné « Sam, le capitaine de soirée », félicitations !

Vous êtes capable de ramener vos amis en toute sécurité après la soirée. La prochaine fois, une autre personne se désignera à son tour. Si 4 personnes ayant le permis se relaient, vous vous engagez à ne pas boire d’alcool une soirée sur quatre. Ce n’est pas dramatique et ça vous permettra surtout d’avoir la chance de continuer à faire d’autres fêtes.

Si vous êtes passager, vous ne devez pas rester passif au cours de la soirée. Votre rôle est aussi de veiller à la sécurité à tous et notamment de contrôler que « Sam, le capitaine de soirée » respecte son engagement.

 

Au moment de repartir

Dans le cas où vous n’avez pas pu résister à un ou deux verres d’alcool, utilisez un éthylotest pour être sûr de pouvoir conduire.

0,2Pour les conducteurs novices, la conduite est interdite au-delà de 0,2 g/l dans le sang (ou 0,1 mg/l dans l’air expiré). Ce qui veut dire : ZÉRO alcool pendant la soirée.
Rappel

Si le résultat de l’éthylotest est positif (taux légal d’alcool dans le sang dépassé), plusieurs solutions :

  • Se faire raccompagner par un conducteur sobre
  • Prendre un taxi ou les transports en commun
  • Appeler un proche pour qu’il vienne exceptionnellement vous chercher (si vous lui dites que ça vous éviterait de vous tuer sur la route, ça peut marcher)
  • Dormir sur place ou retarder votre retour

 

Passager, passagère : vous devez alerter si vous ne sentez pas le chauffeur capable de conduire. Attention cela ne se voit pas forcément. Si vous savez qu’il a bu plus d’alcool qu’autorisé, dites-lui également. Pensez aux éventuelles conséquences si vous hésitez à lui en parler. Agissez !

En revanche, en tant que passager, vous avez aussi des devoirs : attacher votre ceinture, ne pas déconcentrer le conducteur par votre attitude ou commentaires.

Article publié le 25 mars 2016