Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Accident ou panne : que faire ?

Voiture
Adulte / Parent
Sénior
Accident ou panne

Que vous soyez impliqué ou non dans un accident ou en cas de panne, trois règles d’or sont à respecter dans cet ordre : « Protéger, alerter, secourir ». Forcément inhabituelles, les situations de détresse peuvent engendrer du stress et de la précipitation. Il est donc impératif de bien s’informer pour faire face de la meilleure des manières le jour où un sérieux incident se produit.

  1. Que faire en cas d’accident ?
  2. Que faire en cas de crevaison ?
  3. Que faire en cas de panne d’essence ?
  4. S’il y a un objet ou un animal sur la route…

Que faire en cas d’accident ?

L’abstention volontaire de porter secours est répréhensible.

« Sera puni de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par une action personnelle, soit en provoquant un secours ».
Code pénal, article 223-6

La personne responsable de cette infraction encourt également l’interdiction des droits civiques, civils et de famille.

 

Protéger pour éviter que l’accident ne s’aggrave…

  • Signalez-vous et protégez vos passagers : allumez vos feux de détresse. Enfilez, conducteur et passagers, un gilet rétro-réfléchissant, sortez de la voiture et faites sortir vos passagers du côté droit (côté accotement) et mettez-vous tous à l’abri sur l’accotement, le plus loin possible de la chaussée, et derrière la glissière de sécurité, s’il y en a une.
  • Veillez à couper le contact des véhicules accidentés et à serrer le frein à main.
  • Balisez les lieux : placer un triangle de présignalisation à 30 mètres au moins du lieu de l’accident pour être bien visible.
  • Une personne peut également se placer à 150 mètres en amont de l’accident (derrière la glissière de sécurité) et faire des signes pour faire ralentir les véhicules. Avec de nuit, un gilet rétro-réfléchissant et une lampe électrique.
  • Éclairez les véhicules accidentés la nuit (feux de route d’un autre véhicule garé sur l’accotement…).
  • Ne modifiez pas l’état des lieux.

 

secours2

 

Alerter après une analyse rapide de la situation

  • Type et nombre de véhicules accidentés, circonstances de l’accident, nombre et état apparent les blessés (conscients / inconscients…)
  • Utilisez les bornes d’appel d’urgence : c’est le seul moyen d’être localisé immédiatement. A défaut, utiliser un téléphone mobile et appeler le 112.
  • Décrivez l’emplacement exact de l’accident
autorouteSur le périphérique ou sur autoroute, si vous tombez en panne sur la voie de gauche, pensez à sortir de votre voiture (et à faire sortir vos passagers) impérativement du côté gauche. Ne tentez pas de traverser pour rejoindre une borne d’appel : utilisez dans ce cas votre téléphone mobile. Sur le périphérique, la télésurveillance permet au secours de vous repérer très rapidement de de vous venir en aide.
Cas particulier

Secourir : s’il y a des blessés

  • Parlez positivement au blessé, même lorsqu’il est inconscient : il vous entend et cela le rassure.
  • Couvrez-le : un blessé en état de choc a toujours froid.
  • Ôtez de sa bouche les corps étrangers (caillot de sang, dentier si déchaussé …) avec un doigt replié en crochet.
  • D’une manière générale, éviter de bouger la tête
  • Desserrez les vêtements (ceinture, cravate…) du blessé
  • Pratiquez les gestes de premiers secours si vous en avez les compétences

 

Ne jamais :

  • Donner à boire à un blessé
  • Ôter le casque d’un cyclomotoriste ou d’un motocycliste
  • Déplacer un blessé ou essayer de le sortir d’un véhicule (sauf danger extrême)
  • Transporter un blessé grave dans sa voiture.

 

Que faire en cas de crevaison ?

  • Arrêtez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence au plus près de la glissière de sécurité.
  • Allumez les feux de détresse.
  • Enfilez un gilet rétro-réfléchissant. Si les passagers peuvent aussi en revêtir un, c’est encore mieux.
  • Faites descendre les passagers par les portières droites et demandez-leur de se placer derrière la glissière de sécurité, en amont du véhicule, le plus loin possible des voies de circulation.
  • Au besoin, marchez derrière la glissière de sécurité jusqu’à la borne téléphonique la plus proche pour appeler les secours. Ou, composez directement le 112 sur votre téléphone mobile.

 

Que faire en cas de panne d’essence ?

Quand le témoin de réserve s’allume, vous êtes en mesure de faire encore 30 à 50 km. Réduisez votre vitesse afin de consommer moins de carburant.

Si malgré tout, vous êtes en panne :

  • Arrêtez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence au plus près de la glissière de sécurité.
  • Allumez les feux de détresse.
  • Enfilez un gilet rétro-réfléchissant. Si les passagers peuvent aussi en revêtir un, c’est encore mieux.
  • Faites descendre les passagers par les portières droites et demandez-leur de se placer derrière la glissière de sécurité.
  • Au besoin, marchez derrière la glissière de sécurité jusqu’à la borne téléphonique la plus proche pour appeler les secours. Ou, composez directement le 112 sur votre téléphone mobile.

S’il y a un objet ou un animal sur la route…

  • Ralentissez afin d’éviter l’obstacle (objet, animal…). Regardez non pas l’obstacle, mais l’endroit où vous voulez aller (car le regard influence la trajectoire).
  • Allumez vos feux de détresse.
  • Repérez l’endroit exact (borne kilométrique).
  • Rendez-vous à la borne téléphonique la plus proche pour avertir les secours ou les gestionnaires de l’autoroute. En marchant derrière la glissière de sécurité. A défaut de borne, utilisez un téléphone portable (112).
Article publié le 30 mars 2016