Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Droits et devoirs du cycliste

Vélo
Ado / jeune
Adulte / Parent
Dangers de la nuit
Dangers de la rue
Réglementation

Moyen de transport, balade, loisir ou sport… Un Français sur deux pratique régulièrement le vélo tout au long de l’année. Une pratique qui se développe en ville avec les vélos en libre-service et dans le cadre des déplacements utilitaires (domicile-travail, domicile-université…). Un mode déplacement économique, écologique et bénéfique pour la santé. Mais par peur de l’accident, certains hésitent encore à se lancer. Afin d’apprendre à anticiper les situations à risque, retrouvez un rappel des règles de circulation ainsi que nos conseils pour circuler en sécurité.

  1. Les cyclistes : des usagers vulnérables
  2. A vélo, le bon équipement
  3. Cyclistes : le bon comportement
  4. La signalisation vélo

Le chiffre
10%
Plus de la moitié des cyclistes tués le sont sur les routes, en dehors des villes4.

Les cyclistes : des usagers vulnérables

En 2015, 4 429 accidents corporels ont impliqué un cycliste, soit plus de 7% de l’ensemble des accidents. Les agglomérations concentrent 83 % des accidents impliquant un cycliste mais 44 % de la mortalité, du fait de la moindre vitesse du trafic.

 

Les principaux facteurs d’accidents

A l’origine des accidents de cyclistes, on trouve :

  • le non-respect de la signalisation (feux, stop, etc…), par les cyclistes comme par les autres usagers !
  • la non prise en compte des cyclistes par les usagers motorisés (vitesse excessive, distance de sécurité non respectée…)
  • le défaut d’éclairage et de visibilité des cyclistes
  • le tourne-à-gauche mal négocié du cycliste
  • les angles morts sur les poids-lourds, les transports en commun, les camionnettes…

 

Les types de blessures

Les blessures les plus fréquemment observées chez les cyclistes sont superficielles : il s’agit d’abrasions cutanées, de plaies ou de contusions mineures. Toutefois, on observe de nombreuses fractures.

La plupart des décès ou séquelles graves, chez les cyclistes accidentés, sont attribuables à des lésions cérébrales. D’où la nécessité de porter un casque !

 

A vélo, le bon équipement

Freins, pneus, éclairage en bon état pour votre vélo, mais aussi casque et gilet rétroréfléchissants pour vous : voici la check list des équipements indispensables pour améliorer votre sécurité à vélo.

 

Équipement du vélo

Le Code de la route prévoit un certain nombre d’équipements obligatoires :

  • Deux freins (avant et arrière). A la longue, ils s’usent. N’oubliez pas de les contrôler
  • Des dispositifs réfléchissants (catadioptres) de couleur blanche à l’avant, rouge à l’arrière et orange sur les côtés. Les pédales doivent également comporter des catadioptres, sauf si elles sont rétractables
  • La nuit, ou le jour lorsque la visibilité est réduite : un feu de position avant, jaune ou blanc, et un feu arrière rouge. Maintenez-les propres
  • Avertisseur sonore (timbre ou grelot) : il doit pouvoir être entendu à 50 mètres au moins
  • Les pneus doivent être bien gonflés et en bon état (pas de déchirure)

 

Les éléments fortement recommandés :

  • Un écarteur de danger : on constate qu’en général, les automobilistes laissent plus d’espace quand ils doublent un vélo muni d’un écarteur
  • Un rétroviseur peut vous être utile, mais il ne doit pas vous dispenser de tourner la tête pour jeter un coup d’œil vers l’arrière avant toute manœuvre

 

Équipement du cycliste

À savoir

Le gilet est obligatoire pour les cyclistes et leurs passagers circulant de nuit hors agglomération, ou le jour en cas de mauvaise visibilité.
gilet

Et depuis le 22 mars 2017, le casque homologué est imposé aux cyclistes de moins de 12 ans. Car la tête est l’une des parties du corps la plus fragile et la plus souvent touchée lors d’une chute ou d’un accident.

A vélo, dépourvu de carrosserie, silencieux et parfois peu visibles, vous êtes vulnérables ! Quelques précautions s’imposent :

  • Même au-delà de 12 ans, portez un casque homologué, adapté à votre taille et correctement attaché ! Lorsqu’on est un adulte, mettre un casque sert d’abord à protéger et aussi à montrer l’exemple aux enfants
  • Choisissez de préférence des vêtements de couleurs claires et un gilet rétroréfléchissant afin de vous rendre plus facilement repérables par les autres usagers
  • Évitez les vêtements amples qui peuvent se prendre dans les rayons des roues du vélo (ou utilisez des pinces à vélo)
  • Des vêtements couvrant bras et jambes, ainsi que des gants, vous protègeront des brulures en cas de chute.

 

Cyclistes : le bon comportement

À savoir

Depuis juillet 2015, il est interdit de porter tout dispositif susceptible d’émettre du son à l’oreille (téléphone, oreillettes ou casque audio) en conduisant, y compris à vélo. Le contrevenant s’expose à une amende de 135 €.

casque

 

  • Être bien équipé
    A l’arrêt, contrôlez les freins avant et arrière et assurez-vous que les pneus sont suffisamment gonflés. Vérifiez votre équipement.
  • Une règle d’or : respecter le Code de la route
    Notamment les feux, stop, et cédez-le-passage… mais également le taux légal d’alcool, l’interdiction d’utiliser un téléphone portable tenu en main, etc…
    Vous ne devez pas rouler sur les trottoirs (sauf pour les enfants de moins de 8 ans).
  • Circulez sur les aménagements cyclables lorsqu’ils existent (certains sont obligatoires)
  • Sur la chaussée, roulez à droite, mais ne serrez pas de trop près le bas-côté des routes de campagne (attention aux ornières et gravillons),  ni les véhicules en stationnement en ville (gare aux ouvertures de portières intempestives, aux piétons qui débouchent entre deux voitures, etc…).
  • Avant de tourner, regardez toujours à gauche et derrière pour vérifier que vous pouvez le faire sans risque. Tendez le bras pour indiquer votre intention de changer de direction.
  • Attention aux angles morts !
    Notamment ceux des poids lourds et véhicules de transport en commun. Selon votre place par rapport au véhicule, vous êtes visible ou non. L’important est de toujours garder le contact visuel : si vous pouvez voir le chauffeur, il peut vous voir aussi.
  • Ne remontez pas les files de voitures par la droite.
    Non seulement vous risquez de surprendre les autres conducteurs, qui ne s’attendent pas à vous voir circuler de ce côté, mais en plus vous vous trouverez dans leur angle mort.
  • Redoublez de prudence aux intersections. C’est là que le risque de conflit avec les autres véhicules existe, même si vous circulez sur une piste cyclable. Dans les carrefours difficiles, n’hésitez pas à descendre de votre vélo et à emprunter les passages pour piéton.
  • Dans les giratoires, restez sur la voie la plus à droite, même si vous devez sortir à gauche de votre axe d’entrée. Puis pensez à tendre votre bras pour signaler que vous sortez, tout en jetant un coup d’œil sur votre gauche pour vérifier qu’un autre usager ne quitte pas l’anneau au même moment…
  • En groupe, roulez en file indienne. Hors agglomération, vous avez le droit de rouler à deux de front, mais pas plus. Attention de ne pas obliger les véhicules à des manœuvres d’évitement dangereuses si la chaussée est étroite.

 

La signalisation vélo

Dans le Code de la route, de nombreux panneaux font directement référence au comportement à adopter par les cyclistes. Il est primordial de les connaître afin de circuler de la meilleure des manières.

signal vélo

signalisation_cycliste_largeUne nouvelle signalisation à destination des cyclistes (panonceau ou feu clignotant) autorise les cyclistes à tourner à droite ou aller tout droit, alors même que le feu est rouge.
En savoir plus…
À savoir

Marquage au sol spécifique

Un sas cyclable (ou sas vélo) est un espace réservé aux cyclistes entre la ligne d’arrêt des véhicules à un feu de signalisation et un passage piétons. Il permet aux cyclistes de se placer devant les véhicules motorisés pour être bien visibles, pour démarrer en toute sécurité ou encore pour se préparer à tourner à gauche.

Depuis quelques années, le « code de la rue » a fait son apparition dans le Code de la route. Cette démarche a permis de créer de nouvelles règles facilitant la circulation des usagers vulnérables (piétons, cyclistes,…) en ville.
En savoir plus…
Les nouveaux aménagements urbains
Article publié le 31 mars 2016