Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Convaincre les conducteurs des méfaits de l’usage du téléphone au volant, c’est possible. Mais obtenir de ces mêmes conducteurs qu’ils délaissent véritablement leur smartphone lorsqu’ils conduisent est une tout autre affaire ! C’est pourtant le pari de la Transport Agency néo-zélandaise dans sa récente campagne Hello. Elle est bâtie autour de la vidéo signée “Put me first, drive phone free” (*) qui s’adresse tout particulièrement aux jeunes, consommateurs immodérés de textos, médias sociaux et autres applications.

Voir la vidéo sur Youtube

Histoires sans paroles et en musique douce : la campagne fait mouche. Autant que le geste, inattendu et ambigu, du passager contrariant la désinvolture du conducteur…

(*) Préoccupe-toi de moi, conduis sans téléphoner.

Téléphone et conduite

Téléphoner, écrire un SMS, regarder son GPS… : les risques de distraction au volant augmentent avec la multiplication des écrans au sein de l’habitacle. Cette perte d’attention n’est pas sans conséquence. Le point sur les risques, avec un florilège des solutions pour les limiter.

Lire l’article
Article publié le 1 avril 2016