Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Plus il grandit, plus un enfant est capable de reconnaître les situations à risque et donc de préserver sa sécurité. Paradoxalement, le risque d’accident s’amplifie au moment de la prise d’autonomie, lors de l’entrée au collège. Pour l’aider à se familiariser avec ce nouveau trajet, repérez-en les pièges afin de lui en rendre compte ou, mieux, de l’accompagner momentanément.

 

De nouveaux facteurs à risque

Rendez votre enfant visible !

La nuit et au crépuscule, la visibilité est très réduite. Sur le chemin de l’école, l’enfant piéton (ou cycliste) est donc peu visible pour les conducteurs et les risques d’accidents sont plus élevés. Pour limiter ces risques, des solutions existent pour accroître leur visibilité.

 

Lire l’article

L’entrée au collège correspond à une période pendant laquelle l’enfant s’autonomise peu à peu. Il va se déplacer à des heures nouvelles, plus tôt le matin, plus tard le soir. Il est bon de parler avec votre enfant de tous ces changements.

 

  • Les variations d’horaires propres au collège. La traversée d’une rue peu passante sur un passage pour piétons sans feux peut être facile à 15h et se révéler beaucoup plus compliquée en heure de pointe, vers 17 ou 18h, lorsque les conducteurs ne laissent pas volontiers les piétons traverser.
  • Les variations de luminosité. Le matin ou le soir, surtout durant l’hiver, la visibilité peut être moins bonne pour les piétons comme pour les autres usagers de la route. Les bandes rétroréfléchissantes, sur les vêtements ou le cartable, peuvent rendre votre enfant plus visible. Ces bandes, passant inaperçues en pleine journée, se révèlent très utiles dans la nuit.
  • L’adaptation à un nouveau rythme. Rappelez-lui qu’il doit s’organiser afin d’éviter de partir trop tard pour les cours et donc de « stresser » sur le trajet. Le retard est un motif d’angoisse qui peut l’inciter à prendre des risques inutiles sur le chemin.

 

visibilité enfants

Article publié le 4 avril 2016