Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

“Un peu” lorsqu’il s’agit de la vitesse, c’est encore bien trop, comme le rappelle fort justement l’AWSR (Association wallonne de sécurité routière) dans sa dernière campagne.

“Un peu” lorsqu’il s’agit de la vitesse, c’est encore bien trop, comme le rappelle fort justement l’AWSR (Association wallonne de sécurité routière) dans sa dernière campagne. Les conducteurs, en Belgique comme ailleurs, ont beau se bercer d’illusions : rouler vite ferait gagner du temps, les limites seraient trop basses, rouler un peu au-dessus des limitations ne changerait pas grand-chose… La réalité a tôt fait de rattraper les automobilistes sur les routes. Car plus on roule vite, moins la voiture devient maniable (tout changement de trajectoire s’avérant de plus en plus délicat), plus la distance d’arrêt augmente, plus le conducteur se fatigue et voit son champ visuel rétrécir.

Autre leurre, le gain de temps : selon l’AWSR, “pour un trajet de 5 km, rouler à 60 km/h au lieu de 50 ne permet de gagner qu’une seule minute !“. Le Code de la conduite rappelle aussi que le temps gagné “s’élève à 6 minutes environ quand on roule sur autoroute en continu à 150 km/h au lieu de 130 km/h pendant 100 km, hors arrêts et ralentissements“.
Enfin, en cas d’accident, plus on roule vite, plus la violence du choc s’avère violent, insiste l’AWSR : “En cas d’impact à 65 km/h, un piéton n’a même pas 20% de chances de survivre alors qu’il en a 50% à 50 km/h…”

Alors sur la route, pour votre sécurité et celles des autres, adoptez l’astuce belge et, avec l’AWSR, comptez les crocodiles :  “je choisis un point de repère le long de la route (pont, panneau de signalisation,…) et commence à compter “1 crocodile, 2 crocodiles” dès que le véhicule qui me précède passe ce repère. Si je passe à hauteur de ce point de repère avant d’avoir terminé de compter le 2e crocodile, c’est que je roule trop près du véhicule devant moi.”

10 km/h TROP VITE = 50% de tué en plus

Article publié le 4 avril 2016