Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Le choix d’un établissement de formation à la conduite n’est pas facile. Plusieurs critères sont à prendre comme la qualité de l’enseignement, l’équipement, les tarifs, les horaires d’ouverture ou encore les taux de réussite. Bouche à oreille, Internet, n’hésitez pas à multiplier les pistes pour vous documenter et comparer les différentes auto et moto-écoles.

 

Les auto-écoles ont leur label « qualité des formations au sein des écoles de conduite ».
Nouveau en 2018

Les outils pédagogiques

La formation à l’épreuve théorique générale du permis (ou « Code ») ainsi que les heures de conduite nécessitent en général de passer beaucoup de temps dans l’établissement de conduite. Vous devez questionner ou faire votre propre avis sur les méthodes d’apprentissage pratiquées au sein de l’auto/moto-école.

  • A quel rythme se fait la formation ? En moyennes deux à trois heures par semaine. Si les séances sont trop espacées, vous aurez du mal à acquérir des automatismes.
  • La salle d’apprentissage du code est-elle assez équipée ? Elle ne doit pas être trop grande pour ne pas accueillir trop de personnes à la fois. Les boitiers électroniques sont un confort en plus afin de déterminer plus finement son niveau.
  • Comment se déroule les cours de code ? Le professionnel se contente-t-il de vous installer devant un ordinateur sans commenter questions et surtout corrections ou bien est-il présent la plupart du temps ?
  • Les véhicules de conduite sont-ils en bon état et propres ? cela peut donner une indication sur le sérieux ou non de l’établissement.

 

Dans le cadre du permis moto, le matériel a une importance considérable :

  • L’école doit fournir à tous ses élèves des gilets fluorescents lors de la conduite.
  • Lors de l’apprentissage en circulation, le moniteur doit être relié par radio à ses élèves. Le matériel ne doit donc souffrir d’aucun défaut.
  • Lors de l’apprentissage en plateau, la moto-école doit disposer d’un espace suffisamment vaste et sécurisé pour acquérir la maîtrise de la conduite à moto dans de bonnes conditions. Il n’est pas rare de voir des séances de conduite se faire sur des parkings publics au milieu des véhicules en circulation !

 

Le taux de réussite

Il est désormais possible de connaître les taux de réussite des établissements de formation à la conduite. L’ancienneté de l’établissement peut aussi être un bon critère de choix : une auto-école qui forme mal ses élèves et obtient de mauvais résultats ne reste pas en activité très longtemps. Certains centres d’examen sont plus sélectifs que d’autres.

Est-il plus difficile d’obtenir son permis de conduire à Paris qu’ailleurs ?
Les taux de réussite à Paris sont nettement inférieurs à ceux de la moyenne nationale. Il est vrai qu’il est plus difficile de conduire dans la capitale que sur de petites routes de campagne. Les inspecteurs sont plus ou moins sévères. Cela est indépendant de l’auto-école.

Certaines auto-écoles sont élitistes. Le système d’attribution de places pousse certains responsables d’auto-écoles à faire un tri dès l’inscription à l’examen. Les meilleurs candidats seront mis en tête de liste afin de valoriser l’école, ceux ayant déjà raté une fois leur permis seront mis en fin de liste. Certaines auto-écoles vont même jusqu’à présenter leurs élèves uniquement après quarante heures de conduite !

 

Le tarif

Le prix de l’apprentissage est souvent ce qui influe le plus dans le choix de l’auto/moto école. Ne vous limitez pas seulement au prix : certains prix très attractifs cachent une formation sommaire qu’il faudra compléter… au prix fort. Il faut ainsi se méfier des formules tout compris à bas prix. Des éléments peuvent manquer.

Une bonne formation a un coût. Dans tous les cas, il faut compter un minimum de 1200 voire mêmes 1500 euros. Mais ce prix est très indicatif. Il peut varier selon votre lieu d’habitation ou votre formule d’apprentissage.

En revanche, veillez à avoir la possibilité de payer la formation sous forme d’acomptes, au fur et à mesure de son déroulement. Vous ne débourserez pas une grosse somme d’argent d’un coup et vous éviterez, en cas de faillite de l’établissement (cela n’est pas si rare), d’avoir réglé toute la formation à l’avance !

logo-permis-1-euro-jour-largeEn cas de difficultés financières, le “Permis à 1 euro par jour” pourrait vous intéresser. En savoir plus…
À savoir

Délai pour les examens

Un manque cruel d’inspecteurs se fait sentir dans plusieurs départements. Il n’est pas rare de voir, en région parisienne notamment, des élèves attendre entre six et huit mois pour repasser l’examen de la conduite.

Les auto-écoles associatives utilisent le permis de conduire et l’apprentissage du code de la route comme vecteur d’insertion sociale et professionnelle pour des publics en difficulté. En savoir plus…
Connaissiez-vous les auto-écoles associatives ?
Article publié le 4 avril 2016