Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Axa Prévention vient de dévoiler son 12e Baromètre du comportement des Français au volant. Qu’apprend-t-on ? Par rapport à la précédente étude de 2015, il semblerait que certains risques soient mieux assimilés par les automobilistes. C’est le cas du téléphone au volant dont l’utilisation diminue. Alors que 38% des Français passaient des appels au volant en 2015, ils ne sont plus que 30%. Sur le même modèle, ils ne sont plus que 15% à consulter ou envoyer des SMS au volant contre 23% l’année précédente. Malgré tout, près d’un conducteur sur deux déclare utiliser souvent son smartphone au volant.

On note également un léger mieux en ce qui concerne la prise en compte des risques “vitesse et alcool”. Ainsi 23% des automobilistes déclarent désormais prendre le volant après avoir consommé 2 verres d’alcool (contre 28% en 2015). 4% des automobilistes conduisent après avoir bu 4 ou 5 verres d’alcool (contre 6% en 2015). Si 14% des Français déclarent rouler à 160-170km/h sur autoroute et 39% rouler à 65 km/h en ville, les deux indices sont en baisse (respectivement 19% et 44% en 2015)

Nouveauté en 2016 : l’étude mesure pour la première fois le sentiment d’insécurité des automobilistes selon le réseau emprunté. Les villes et réseaux secondaires sont les lieux où les conducteurs se sentent le plus en insécurité (47% et 41%) contrairement au réseau autoroutier (13% se sentent en insécurité). Dans les cas des routes nationales et départementales, 86% des Français expliquent ce sentiment par le comportement des autres conducteurs, 59%  par le manque d’entretien des infrastructures.

Si les chiffres de ce Baromètre 2016 sont encourageants sur certains points, notre association appelle les conducteurs à amplifier leurs efforts. Et rappelle que l’alcool et la vitesse sont les deux principales causes des accidents de la route (26% des accidents mortels en ce qui concerne l’alcool).

Pour rappel, le premier trimestre de l’année 2016 enregistre une hausse de 3,3% de la mortalité routière, soit 24 personnes tuées de plus qu’au même moment de l’année en 2015.

Retrouvez les résultats du Baromètre 2016 en infographie.

Article publié le 27 avril 2016