Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

C’est parce que la vitesse contribue au décès de plus de 300 personnes sur les routes espagnoles chaque année que la DGT (Direccion general de Trafico) espagnole a inscrit sa campagne de contrôle des vitesses des conducteurs, la semaine dernière, dans  le cadre du “Marathon de la vitesse” initiée par le réseau européen de police Tispol qui incite les pays de l’UE à vérifier le bon respect des limitations de vitesse sur leur réseau routier.

En Espagne, selon les mesures enregistrées par la DGT, 4 conducteurs sur 10 circulent au-delà de la vitesse maximale, notamment sur le réseau secondaire limité à 90 km/h, et ¼ d’entre eux dépassent la limite de 10 km/h.

C’est beaucoup trop, pour la DGT qui a estimé qu’une hausse de 5% des vitesses entraîne une augmentation d’environ 20% des accidents mortels.

Article publié le 27 avril 2016