Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

La fin des vitres surteintées, c’est pour le 1er janvier 2017

Le décret vient de paraître. Cette mesure était attendue depuis son annonce en janvier 2015, alors qu’elle faisait partie du vaste plan d’action pour la sécurité routière dévoilé par le ministre de l’Intérieur souhaitant “mobiliser l’ensemble des registres d’intervention“.

Surteinter le vitrage avant de son véhicule sera sanctionné, à partir du 1er janvier prochain, par une amende de 135 € et un retrait de 3 points (sauf pour les véhicules blindés et ceux transportant certains malades, porteurs d’un certificat médical)). Il s’agit d’éviter tout surteintage excessif, c’est-à-dire conserver le taux minimal de transparence (70%), exigé dans le cadre de l’homologation des véhicules.

Car la transparence des vitres permet d’établir un contact visuel avec les autres conducteurs et préserve la visibilité, notamment de nuit. Le ministère de l’Intérieur ajoute que cette réglementation nouvellepermettra également aux forces de l’ordre de mieux contrôler et donc sanctionner l’usage du téléphone au volant, le port de l’oreillette en conduisant et le défaut de port de la ceinture de sécurité » et de « réagir à tout comportement dangereux ou inapproprié”.

Article publié le 27 avril 2016