Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

La hausse de l’accidentalité routière en 2015 avait déjà été estimée en début d’année. Elle vient d’être confirmée par la parution du bilan définitif de l’Onisr (Observatoire national interministériel de la sécurité routière).

3 461 personnes ont été tuées sur les routes de France en 2015, ce qui représente une hausse de 2,3% par rapport à l’année précédente, soit 77 personnes tuées en plus.
Et ce sont surtout les automobilistes, qui représentent plus de la moitié des décès sur la route (51,9 %), qui pâtissent de cette dégradation avec une hausse (+ 8%) de la mortalité.

Année après année, la route demeure la première cause de décès des 18-24 ans. En 2015, 619 jeunes de cette tranche d’âge ont été tués dans la circulation routière, soit 37 de plus qu’en 2014 (+ 6,4%). Et ils représentent 18% des décès sur les routes alors qu’ils comptent pour 9% de la population. Avec la hausse enregistrée chez les 15-17 ans (+ 7,8%), « les jeunes adultes de 15 à 29 ans sont surreprésentés parmi les victimes de la route puisqu’ils représentent à eux seuls un tiers des blessés graves et des personnes tuées. »
Les seniors ne sont guère mieux lotis, avec une hausse chez les 65-74 ans (+10,2%) comme chez les plus âgés (+6,4%).

Il est temps de redoubler d’efforts pour inverser la tendance en 2016.

Pour consulter le détail du bilan 2015

Article publié le 20 mai 2016