Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Vers un « système sûr », avec zéro tué ou blessé grave

C’est la solution prônée par les experts en sécurité routière du Forum international des transports qui se sont réunis en début de mois. Leurs propositions font l’objet d’un rapport (*) publié par l’OCDE.

Ce « Système sûr » s’inspire du concept « Vision zéro », développé dans les années 1980 et 1990 en Suède ou aux Pays-Bas et adopté plus récemment par la ville de New York, selon lequel personne ne devrait ni être tué ni gravement blessé dans un accident de la circulation. A partir de ce postulat, les experts proposent une démarche similaire à celle mise en œuvre dans les secteurs professionnels (transports, médecine…) qui repose sur quatre principes :

  1. l’être humain commet des erreurs ;
  2. le corps humain a une capacité limitée de résistance à l’impact d’un accident ;
  3. chacun a la responsabilité de prévenir les accidents ;
  4. toutes les composantes (homme-véhicule-route) fonctionnent ensemble.

Ce « Système sûr » prend en compte l’interaction (complexe) qui existe entre les véhicules, les vitesses, le réseau routier et le comportement des usagers, de sorte que la défaillance de l’une de ces composantes ne puisse aboutir à l’accident corporel grave.

Le rapport liste une série de recommandations appuyées par de nombreux exemples. A commencer par la mise en place de mesures destinées à rendre les routes sûres, et non pas moins dangereuses… Tout un programme.

Lire le rapport (en anglais).

(*) Zero Road Deaths and Serious Injuries : Leading a Paradigm Shift in Road Safety

Article publié le 27 octobre 2016