Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

En Ile-de-France, la mortalité routière a augmenté en 2015

Sur les routes franciliennes, l’année 2015 se termine avec un nombre d’accidents corporels qui diminue un peu (–1%), un nombre de blessés qui baisse aussi un peu aussi (-1,1%). Mais le nombre de tués, lui, augmente beaucoup (+8%), et pour la 2e année consécutive.

 

1 accident corporel de la circulation routière sur 3 a lieu en Ile-de-France ! Et ce sont les usagers vulnérables, se déplaçant à pied ou à deux-roues (motorisés ou non), qui payent le plus lourd tribut à l’insécurité routière : ils représentent 6 personnes tuées sur 10.
Des accidents qui coûtent 3,5 milliards d’euros par an et qui ont aussi des conséquences tragiques pour les proches des victimes.

En publiant son bilan annuel de l’accidentalité 2015, la Driea (*) laisse entrevoir une lueur d’espoir pour 2016, avec quelques résultats plus encourageants. Notamment une baisse très nette de la mortalité routière (-20,8 %) sur les neuf premiers mois de l’année, alors que malheureusement le nombre des accidents corporels et celui des personnes blessées repart à la hausse (respectivement +2% et  +2,6%).

La décision de limiter la circulation à Paris et dans la “petite couronne”, aujourd’hui et peut-être demain, pour réduire la pollution pourrait aussi contribuer à limiter l’insécurité routière…

(*) Direction Régionale et Interdépartementale de l’Équipement et de l’Aménagement de la Région d’Île-de-France

Article publié le 6 décembre 2016