Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

3e année consécutive de hausse de la mortalité routière en France : repenser l’analyse de l’accidentologie

Le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux a annoncé hier [23 janvier 2017] une légère augmentation de 0,2% de la mortalité routière en 2016, soit 3 469 personnes tuées. L’année 2016 constitue donc la 3ème année consécutive de hausse de la mortalité routière en France.

L’association Prévention Routière s’inquiète particulièrement de la hausse de la mortalité des usagers vulnérables (piétons et cyclistes). L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) dénombre ainsi 72 décès supplémentaires parmi les piétons, soit 540 piétons tués (+15%) et 159 décès de cyclistes (+ 7%) en 2016.

Ces mauvais résultats, obtenus malgré les mesures mises en application récemment par le gouvernement, montrent la nécessité de continuer à agir sur des facteurs bien identifiés (alcool et conduite, excès de vitesse …), mais aussi de trouver d’autres voies d’amélioration. C’est pourquoi, l’association développera, dès 2017, de nouveaux outils d’observation de l’accidentalité afin de repenser l’analyse des causes d’accidents et ainsi mieux cibler ses actions de prévention. Grâce à la mobilisation de ses bénévoles et de son réseau implanté sur tout le territoire national, l’association Prévention Routière renforcera également, tout au long de l’année, ses programmes de sensibilisation auprès des usagers vulnérables et mènera plusieurs actions autour des risques routiers liés aux distracteurs.

Alors que le Conseil national de sécurité routière se réunissait hier [le 23 janvier 2017] et que l’année 2017 sera marquée par l’élection présidentielle, l’association appelle tous les candidats à proposer dans leurs programmes un plan permettant de lutter efficacement contre l’insécurité routière.

CP reaction chiffres 2016 - 24.01.2017
Article publié le 24 janvier 2017