Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Les vélos à assistance électrique ont leur aide financière

Les vélos à assistance électrique ont une aide financière

C’est le décret n° 2017-196 du 16 février 2017 qui l’instaure jusqu’au 31 janvier 2018 pour un achat ou une location d’au moins 2 ans. Cette aide financière se monte à 20% du coût TTC, avec un plafond fixé à 200 €.

Les deux, trois et quatre roues à moteur électriques de faible puissance (inférieure à 3 kW), c’est-à-dire voiturettes « sans permis » ou trottinettes, par exemple, en sont aussi bénéficiaires (*). A la condition que tous ces véhicules, y compris les vélos à assistance électrique, ne soient pas équipés de batteries au plomb.

Il s’agit d’une mesure nationale, destinée à favoriser le développement de la mobilité électrique, qui ne fait pas obstacle aux aides financières accordées depuis quelques années par les collectivités territoriales. Comme par exemple, la subvention de 400 € maxi prévue à Paris.

Mais pas question de cumuler ! Le texte du décret est clair : « cette aide est exclusive de toute autre aide allouée par une collectivité publique ayant le même objet » et « une personne physique ne peut en bénéficier qu’une fois ».

 

(*) lorsqu’elles ont une puissance supérieure à 3 kW, ces catégories de véhicules électriques bénéficient d’un bonus écologique, instauré en début d’année, pouvant aller jusqu’à 1 000 €.

Article publié le 22 février 2017