Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Le 17 mars 2017, c’est la 17e journée du sommeil organisée à l’initiative de l’INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance).

Le thème change tous les ans. Cette année, le thème de la journée du sommeil porte sur les «acteurs et les situations qui influencent l’organisation du sommeil des Français». Ce qui ne change pas, c’est la nécessité, pour chacun d’entre nous, de préserver un sommeil de qualité, « indispensable à une bonne récupération des capacités physiques et psychiques », qui doit durer environ 8 heures.

Tous les conducteurs responsables le savent bien ! Ils prennent le volant bien reposés, en s’arrêtant toutes les deux heures pour de vraies pauses-détente. S’arrêter est aussi indispensable dès les premiers signes de fatigue (bâillements, nuque raide, besoin de changer de position…) ou à la première alerte provenant des bandes sonores sur la chaussée. Et comme il est impossible de lutter contre l’assoupissement, seule une petite sieste – pas plus de 20 mn – permet de retrouver de bonnes capacités de vigilance.

N’hésitez pas à regarder, ci-dessous, la vidéo de l’INSV sur la sieste en voiture et retrouvez tous nos conseils pour éviter la somnolence au volant.

Article publié le 17 mars 2017