Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Insécurité routière en hausse en 2016

Après deux années consécutives de nette hausse, la Sécurité routière annonce « globalement une quasi-stabilisation » de la mortalité routière en 2016, avec 3 477 décès sur les routes de France, soit 16 de plus qu’en 2015.

L’augmentation est minime (+0,5%), bien moins importante qu’en 2014 (+3,7%) et 2015 (+2,4%). La régression est amorcée. N’empêche.

En 2016, on enregistre aussi un accroissement du nombre des accidents corporels (un total de 57 522, soit + 1,6%), du nombre des personnes blessés (72 64, soit + 2,6%) et du nombre des personnes hospitalisées plus de 24 h (27 187, soit + 2,2%).

Une fois encore, les piétons et les cyclistes apparaissent comme les catégories d’usagers les plus vulnérables. On compte 299 piétons tués en 2016, soit une hausse de 19% (91 piétons tués de plus). Quant aux cyclistes, ils sont 162 à avoir perdu la vie dans la circulation, principalement en agglomération, soit une hausse de 9% (13 décès de cyclistes de plus).
Autre population vulnérable, les seniors de 75 ans et plus qui rassemblent 566 personnes tuées, soit une hausse de +9,1%.

Toutefois, des améliorations sont perceptibles. Chez les jeunes adultes. Avec 597 jeunes tués dans un accident de la route, la mortalité des 18 à 24 ans marque une légère baisse en 2016 : -3,6% (soit 22 décès de moins qu’en 2015). Et chez les automobilistes dont la mortalité a diminué de 2% (soit 36 décès de moins, pour un total de 1 760 automobilistes décédés).

Enfin, en France, la vitesse – excessive ou inadaptée – demeure la principale cause de mortalité sur les routes, le facteur « vitesse » étant présent dans 1 accident mortel sur 3.

Pour en savoir plus

Article publié le 27 juin 2017