Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Les festivaliers ont été nombreux à demander conseil pour ne pas mélanger alcool et conduite.

… dans la perspective de pouvoir concilier la fête et un retour en sécurité !

Au plus grand festival de France qui a rassemblé 280 000 personnes à Carhaix-Plouguer lors du grand week-end du 14 juillet dernier, notre comité départemental du Finistère renouvelait pour la 8e fois sa participation. Pour la bonne cause ! Aux côtés du directeur de notre comité et en liaison avec la Coordination Sécurité Routière, une vingtaine de bénévoles se sont mobilisés sur trois stands. Pour inciter les festivaliers à ne pas mélanger alcool et conduite.

Comment ? En leur distribuant un éthylotest.Puis, en cas d’alcoolémie positive, en les incitant à patienter avant de reprendre le volant ou le guidon de leur deux-roues.

Nombreux sont ceux, parmi les conducteurs fêtards, qui estiment trop approximativement la quantité d’alcool qu’ils consomment, qui connaissent mal les effets de l’alcool ou qui n’ont aucune idée du temps nécessaire à l’élimination de l’alcool dans le sang

« Les festivaliers ont été très nombreux à saluer notre engagement », se félicite Alain Chalet, directeur du comité départemental du Finistère. Un exemple ? « Le dernier soir du festival, un jeune est venu tout spécialement nous remercier, raconte-t-il non sans un brin de fierté. Pour lui avoir expliqué que le danger de l’alcool, c’est à la fois de désinhiber et d’affecter dangereusement, l’équilibre, les réflexes, la motricité… Pour lui avoir montré comment souffler dans « le ballon ». Pour lui avoir rappelé que les titulaires d’un permis probatoire peuvent perdre leurs 6 points d’un coup en cas de d’alcoolémie positive ». Et ça n’a pas été vain ! « Avant de reprendre la route, il a testé son taux d’alcool avec l’éthylotest qui lui avait été remis… et qu’il savait désormais utiliser », poursuit Alain Chalet. Et il a subi sans problème le contrôle, négatif, de la part des gendarmes ».

Alors que l’alcoolisation des festivaliers semble avoir augmenté, le bilan du festival demeure encourageant. Aucun accident n’a été déploré et « seules » 87 alcoolémies ont été relevées par les forces de l’ordre, dont 17 délictueuses (au-delà de 0,8 g/l dans le sang ou 0,40 mg/l dans l’air expiré).

Pour sauver des vies, vous aussi vous pouvez agir à nos côtés !

Article publié le 5 septembre 2017