Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

T'as eu ton Bac ? On s'en fout. Campagne aPR

L’association Prévention Routière lance une campagne digitale destinée à rappeler aux jeunes les dangers de la route, en particulier à tous ceux qui s’apprêtent à fêter leur diplôme à l’occasion de soirées « arrosées ».

« Avoir son bac, c’est bien. Rester en vie, c’est mieux. »

En France, les jeunes adultes meurent sur les routes, le plus souvent en rentrant de soirées festives arrosées, comme celles très fréquentes après le Bac. La route est la première cause de mortalité chez les 18-24 ans. Ils sont pour la plupart tués en fin de semaine et la nuit, où se produisent deux tiers des accidents mortels impliquant des conducteurs alcoolisés.
Outre l’alcool, d’autres facteurs d’accidents touchent les jeunes conducteurs : la consommation de stupéfiants, la sur occupation des véhicules et la vitesse, auxquels s’ajoute l’inexpérience de la conduite.

« Rater son bac, c’est pas la mort. Rater un virage, si. »

Ce week-end, sur les réseaux sociaux, l’association Prévention Routière s’emploiera donc à rappeler aux jeunes qu’il y a une vie après le Bac. Pour terminer la soirée en beauté, il leur est vivement conseillé d’anticiper leur retour en désignant un SAM, en dormant sur place ou en se déplaçant en taxi ou VTC.

Rappel : ce que dit la réglementation pour les jeunes conducteurs

Le seuil d’alcoolémie à partir duquel la conduite est interdite à un titulaire de permis probatoire est fixé à 0,2 g/l dans le sang (soit 0,1 mg/l dans l’air expiré). Ce seuil peut être dépassé dès l’absorption de la première dose d’alcool.
Ainsi, la seule règle à retenir : en période probatoire, je ne bois pas d’alcool si je dois conduire. Les jeunes conducteurs contrôlés avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,2 g/l encourent un retrait de 6 points sur leur permis, une amende forfaitaire de 135 € et une immobilisation du véhicule.

Article publié le 6 juillet 2018