Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Bien conduire son cyclomoteur

Cyclo
Ado / jeune
Dangers de la rue
Equipement / État du véhicule
Réglementation
Scooter en ville

Un jeune conducteur de deux-roues motorisé n’a pas la même expérience que les autres usagers de la route plus aguerris. Pour rouler en toute sérénité, il est important de mémoriser – et de suivre – quelques règles élémentaires qui permettent de ne pas se mettre en danger.

 

Pour commencer

Pour les usagers de deux-roues motorisés, conducteur et passager, y compris à cyclomoteur, l’équipement est capital : casque, gants, vêtements couvrants, chaussures montantes.

Pensez aussi aux “papiers” : permis AM (ou BSR) pour toutes les personnes nées à partir du 31 décembre 1987 ; certificat d’assurance avec vignette sur le cyclo ; certificat d’immatriculation, dit carte grise, avec plaque d’immatriculation.

En savoir plus

passager– Veillez à ce que, lui aussi, soit bien équipé : casque ajusté avec jugulaire attachée, gants homologués, vêtements robustes et couvrants, chaussures montantes. Car il est exposé aux mêmes risques que vous.

– Aidez-le à adopter les bons comportements : s’asseoir le plus près possible de vous pour bien sentir vos mouvements, se tenir à vous  et vous accompagner dans les virages ; ne pas poser les pieds par terre à l’arrêt ; éviter tout geste brusque.

Ne transportez un passager que si l’homologation le permet  : le certificat de conformité du véhicule doit mentionner la présence de 2 places assises, y compris le conducteur.

Quand vous transportez un passager

Les 10 principes du cyclomoteur en sécurité

Jeune sur scooter en ville

  • Abandonnez le téléphone… le temps du trajet. Si vous voulez répondre, passer un appel, consulter vos mails, arrêtez-vous !
  • Respectez le Code de la route : signalisation, priorités, usage du clignotant… Évidemment, pas d’alcool au guidon ! Et les figures acrobatiques (conduite sur une seule roue, par exemple) sont formellement interdites !
  • Rendez-vous bien visible: feu allumé en permanence, et gilet de sécurité rétroréfléchissant, toujours à portée de main, conformément à la réglementation.
  • Anticipez les réactions des autres usagers qui ne vous ont peut-être pas vu : un automobiliste qui déboîte, un passager de voiture qui ouvre sa portière, un piéton qui traverse…
  • Repérer les pièges qui peuvent vous faire chuter ou glisser : le marquage au sol (notamment les passages piétons), les pavés par temps de pluie, les feuilles mortes à l’automne, une flaque d’huile, des gravillons…
  • En cas de pluie, redoublez de vigilance, ralentissez, allongez les distances de sécurité, anticipez les freinages. Et s’il neige, le deux-roues reste au garage !
  • Entretenez votre cyclo : vérifiez régulièrement la pression des pneus (au moins une fois par mois, à froid), le bon état / fonctionnement de l’éclairage et des clignotants, la tension et la lubrification de la chaîne..
  • Ne trafiquez pas votre cyclomoteur : il est conçu pour rouler à 45 km/h, pas plus ! La moindre modification risque de nuire au freinage, à la tenue de route, etc. Pour en savoir plus sur les risques du débridage, cliquez ici
  • Ne prêtez pas votre cyclo : l’emprunteur qui n’aurait aucune formation ni aucune maîtrise du cyclo, pourrait mettre sa vie en danger.
"Libre et vivant", la brochure réalisée avec La Parisienne Assurances

 

Article publié le 11 octobre 2018