Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Vers zéro mort sur les routes, avec l' ETSC, la DSR et l'aPR

Éradiquer le danger sur la route : un défi ambitieux, que veulent relever l’Union européenne et les collectivités locales. L’association Prévention Routière était présente au débat «Vision Zéro : les collectivités locales au cœur du dispositif», co-organisé avec le Conseil européen de la sécurité des transports (ETSC) et la Délégation à la sécurité routière (DSR).

De la capitale anglaise aux communes franciliennes, en passant par la Commission européenne, acteurs locaux et internationaux étaient réunis à la Fédération française de l’assurance pour échanger sur la prévention et la sécurité routières, avec un objectif commun : zéro mort sur nos routes. Un défi ambitieux, non facilité par l’émergence de nouveaux modes de mobilité : «Un matin, vous vous réveillez, et il y a des trottinettes partout dans la ville !» lance Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, qui insiste sur l’importance de réguler leur circulation.

Pour atteindre cet objectif tout en s’adaptant à l’évolution de notre société, il faut comprendre en premier lieu l’origine de ces accidents : principalement la vitesse, mais aussi l’erreur humaine due à un manque de connaissances – et de pédagogie. Une responsabilité partagée, selon Benoît Hiron, responsable du groupe Sécurité des usagers et des déplacements au Cerema (*) : «Il ne suffit pas d’avoir des règles si elles ne sont pas appliquées : un travail dans l’éducation et la communication est primordial». Il a présenté 9 leviers pour parvenir à plus de sécurité, notamment l’aménagement de la voirie et l’amélioration de son contrôle.

Les bonnes pratiques pour tendre vers zéro mort sur les routes

Les villes et villages de France ayant été distingués par le label Ville Prudente étaient à l’honneur. Deux représentants de ces communes primées ont témoigné de cette expérience et partagé la nature de leur implication dans la sécurité routière. Sensibilisation auprès des enfants et de leurs parents, réduction de la vitesse, intensification de la prise en compte des personnes en situation de handicap…, ces belles initiatives font naître l’espoir d’une contagion positive, avec la transmission de leurs bonnes pratiques auprès de tous les territoires.

Ces petits pas, qui font des merveilles au niveau local, auraient un impact très positif à plus grande échelle. Matthew Baldwin, coordinateur pour la sécurité routière au sein de la Commission européenne, rapporte qu’après un pic atteint en 1972, la mortalité sur les routes européennes n’a cessé de diminuer, passant de 200 à 50 morts par million d’habitants. Selon lui, les efforts locaux, portés par un cadre national et européen, sont en grande partie les vecteurs de cette réussite. « Depuis 2010, l’objectif est de parvenir à nouveau à une diminution de 50 % des victimes d’ici 2020 » informe-t-il, rappelant la nécessité de créer également des véhicules et équipements toujours plus sûrs, pour accompagner ces initiatives locales.

Grâce à l’échange, la pédagogie et aux efforts réalisés sur notre territoire en matière de sécurité routière, nous nous rapprochons peu à peu de la Vision Zéro, à laquelle nous aspirons.

(*) Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.

Article publié le 3 janvier 2019