Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

De nouveaux aménagements pour la sécurité des piétons

Piéton
Ado / jeune
Adulte / Parent
Enfant
Sénior
Sécurité
De nouveaux aménagements pour la sécurité des piétons

En 2017, en France, 138 personnes ont perdu la vie sur un passage piéton. Face à ce constat, le Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) avait annoncé le 9 janvier 2018 une nouvelle mesure en faveur de la sécurité routière et plus principalement celle des piétons. Qui vient de voir le jour.

  1. Qu’est-ce-qu’une « zone tampon » ?
  2. A quoi sert-elle ?
  3. Une revendication de notre association

En effet, les collectivités locales si elles le souhaitent, ont désormais la possibilité d’aménager les abords de leurs passages piétons en mettant en place des « zones tampons ».

Qu’est-ce-qu’une « zone tampon » ?

ligne d'effet passage piétons

C’est un espace positionné entre 2 et 5 mètres en amont des passages pour piétons et matérialisé par un marquage au sol. Ce marquage est en fait une « ligne d’effet » représentée par des traits qui se suivent. Il a pour objectif d’inciter les personnes véhiculées à ralentir à l’approche d’un passage piéton.

L’expérience a été tentée sur neuf passages piétons entre 2013 et 2014 et elle a démontré une nette amélioration du comportement des usagers motorisés. En effet, d’après les résultats d’une enquête menée par le Cerema (Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), les véhicules ont davantage tendance à s’arrêter grâce à ce dispositif.

A quoi sert-elle ?

Passage piéton

Cette « ligne d’effet » n’a pas la même fonction qu’une « ligne de stop », c’est-à-dire que le conducteur n’est pas obligé de s’arrêter si aucun piéton n’est engagé sur le passage ou qu’il ne signale pas son intention de le faire. En revanche, si un conducteur cède le passage à un piéton mais qu’il ne respecte pas le marquage au sol, alors il pourrait encourir jusqu’à 35 euros d’amende forfaitaire.

Pour rappel, si une personne véhiculée refuse la priorité à un piéton qui traverse ou qui est sur le point de traverser sur un passage, elle peut s’exposer à 135 euros d’amende assortie d’un retrait de 6 points sur son permis de conduire ainsi que d’une suspension de celui-ci pour une durée de 3 ans maximum.

 

Une revendication de notre association

Livre blance z&éro enfant tué sur nos routes

 

Lors de la publication du son livre blanc « Zéro enfant tué sur nos routes » en 2016, l’association Prévention Routière avait porté plusieurs revendications dont celle de sécuriser tous les passages piétons avec l’aménagement d’une ligne d’arrêt 5 mètres en amont.

 

 

 

Article publié le 17 janvier 2019