Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Mortalité routière en forte hausse en février

Cyclo
Moto
Piéton
Vélo
Voiture
Ado / jeune
Adulte / Parent
Sénior
Accident ou panne
Sécurité
mortalité routière février 2019

Sur la route, l’année 2019 a vraiment mal commencé. Après une (petite) hausse de la mortalité routière en janvier dernier, « tempérée » par une baisse des autres indicateurs, le bond enregistré le mois suivant est amer.

Selon l’Onisr (*), 253 personnes ont été tuées sur les routes de France métropolitaine en février 2019, soit 37 de plus qu’en février de l’année précédente. Ce qui représente une hausse de plus de 17 % !
Et, une mauvaise nouvelle n’arrivant jamais seule, les autres indicateurs fournissent des résultats tout aussi mauvais.
Le nombre des accidents corporels (4 091) connaît une forte augmentation (+22,3%). Autant que celui des personnes blessées qui se porte à 5 021, soit 889 personnes blessées de plus qu’en février 2018, ce qui représente une hausse de 21,5%.

Et ce sont les usagers les plus vulnérables qui payent le prix fort, les jeunes de 18 à 24 ans, les seniors à partir de 65 ans, dans une moindre mesure, les piétons. Et surtout les cyclistes. « La mortalité des cyclistes est la plus forte en février de ces 10 dernières années, avec 18 décès estimés », annonce l’Onisr (*).

Dans les Outre-mer, la baisse de la mortalité routière s’accompagne d’une hausse du nombre d’accidents corporels et de personnes blessées.

Pour en savoir plus

(*) Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Article publié le 28 mars 2019