Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Notre association se joint à l’émotion nationale provoquée par le décès du Président Jacques Chirac et salue, comme elle l’a toujours fait et continuera à le faire, son engagement et son courage politique en faveur de la sécurité routière.

C’est avec la réélection de Jacques Chirac à la présidence de la République en 2002 que la sécurité routière revient sur le devant de la scène. Et devient, aux côtés de la lutte contre le cancer et de l’amélioration de l’intégration des personnes handicapées, l’un des trois grands chantiers du quinquennat, tout fraîchement instauré. L’annonce en est faite le 14 juillet 2002. Et il ne s’agit pas de paroles en l’air.

Un Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) est réuni le 18 décembre 2002. Un juge, Rémi Heitz, aujourd’hui procureur de Paris, est nommé délégué interministériel à la sécurité routière. Et moins d’un an plus tard, la loi du 12 juin 2003 renforçant la lutte contre la violence routière paraît au Journal officiel.

Un texte qui a pour objet de responsabiliser le conducteur. Renforçant à la fois la répression routière, avec une aggravation des sanctions, particulièrement pour les infractions les plus graves, et la prévention des accidents, en instaurant notamment le permis probatoire pour les conducteurs novices. Mais le volet le plus spectaculaire reste la mise en œuvre du dispositif de contrôle/sanction automatisé (CSA), avec la mise en place des premières cabines-radar, qui signe la fin de l’impunité des conducteurs infractionnistes et les contrôles de vitesse aléatoires.

Les résultats ? Des contrôles plus nombreux et plus systématiques, une baisse globale des vitesses moyennes et une baisse des accidents, qui va se poursuivre sur plus de 10 ans…

Enfin, notre association se souvient aussi que le Palais de l’Élysée avait accueilli fin 2006 notre cérémonie des Écharpes d’Or, le concours lancé en 1990 pour récompenser les initiatives des collectivités locales en faveur de la prévention des risques routiers, que le label Ville Prudente a remplacé en 2018. Et c’est des mains du Président Jacques Chirac que les neuf lauréats avaient reçu leur trophée.

Article publié le 26 septembre 2019