Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Voitures garées

Quelques précautions s’avèrent utiles, si votre véhicule circule peu en raison du confinement. A la fois pour le conserver en bon état et pour l’utiliser sans désagréments si vous avez besoin de vous déplacer.

  1. Votre véhicule est à l’arrêt
  2. Votre moto, bientôt prête à sortir du garage
  3. Votre vélo demeure un moyen de déplacement

Votre véhicule est à l’arrêt

Les gestes à accomplir, vous les connaissez ! Ils s’apparentent à ceux de tout automobiliste, soucieux d’entretenir régulièrement son véhicule pour qu’il fonctionne au mieux.

Rouler
Si vous devez absolument circuler, voici quelques informations à prendre en compte
Vous recherchez un petit avant-goût des déplacements au printemps ?

  • Gonfler les pneus. Même si le véhicule ne roule pas, les pneus se dégonflent. Ils perdent entre 0.1 et 0.3 bar par mois.Si vous prévoyez de ne pas utiliser votre voiture pendant plusieurs  semaines, n’hésitez pas à surgonfler légèrement (de 0,5 bar, à froid,  pour compenser la perte de pression.
  • Vérifier les niveaux, ceux de l’huile et des liquides de frein, de refroidissement. Pour éviter tout dommage au moteur et aux freins. A faire sur un terrain plat, jamais en pente.
  • Repérer d’éventuelles traces de liquide sous la voiture… qui signaleraient une fuite à réparer.
  • Desserrer le frein à main. Car s’il reste trop longtemps en positin « serrée », il pourrait se gripper… et perdre en efficacité.
  • Aérer l’habitacle. Pour faire circuler l’air, en laissant au moins une vitre à peine entrouverte et les bouches d’aération en position ouverte.
  • Déplacez un peu la voiture, pour mettre en mouvement les différents organes et pour éviter la formation d’un « plat » sur les pneus. Au moins, démarrez le moteur en le laissant tourner quelques instants.

Si le véhicule reste immobilisé plusieurs mois, quelques précautions supplémentaires s’imposent.

  • Protéger la batterie, surtout si elle n’est pas toute neuve. Vous pouvez la débrancher ou utiliser un chargeur spécial, ou encore faire appel à votre garagiste.
  • Penser au carburant ou à l’énergie. Le réservoir a besoin d’être rempli un peu, beaucoup, entièrement,… selon les véhicules (récent, ancien, essence, diesel). Et un véhicule électrique ne doit jamais se trouver à court d’énergie. Reportez-vous au manuel d’utilisation ou interrogez votre garagiste.
En plus des commerces à caractère indispensable (alimentation, pharmacie, station-services…), des activités essentielles continuent à s’exercer en cette période de confinement, prévues par arrêté paru au Journal officiel . Parmi celles-ci :
– l’entretien et la réparation de véhicules automobiles, ainsi que le commerce d’équipements automobiles
– le commerce et la réparation des motos et vélos.
Ouvert !

Votre moto, bientôt prête à sortir du garage

Motard avec casque et gants

Ce serait la bonne saison pour retrouver les plaisirs du déplacement à deux-roues motorisés… si le confinement ne nous dictait pas notre conduite.

Si votre moto ou votre scooter a été remisé pendant l’hiver, profitez des beaux jours pour faire une petite révision de printemps !

  • Nettoyer le deux-roues
    Surtout si vous l’avez négligé à l’entrée de l’hiver.
    Pour en savoir plus
  • Retrouver un deux-roues « à sa main ». Prenez le temps de vérifier que le guidon, les pédales, les repose-pieds, les poignées sont correctement réglés (selon les bons angles, la bonne hauteur…)
  • S’assurer du bon fonctionnement… de l’éclairage (feux, clignotants), des freins, de l’avertisseur sonore
  • Vérifier la pression et l’état des pneus, la tension de la chaîne, le niveau d’huile. Pour en savoir plus, le BPA suisse propose une vidéo explicative

Et si vous l’utilisez pour vos déplacements, n’oubliez pas l’équipement de base.

A deux-roues, comment éviter les pièges ?

Votre vélo demeure un moyen de déplacement

Il peut rester votre allié en ces temps confinés. A condition d’être muni de l’attestation dérogatoire de déplacement et de se limiter, à vélo aussi, à un déplacement bref.

Sans oublier les principes élémentaires à respecter pour la sécurité de la mobilité cycliste.

 

Les déplacements sont limités, à pied, à vélo ou en engin motorisé pour éviter la propagation du Covid19.
Sauf dans certains cas, quand c’est absolument nécessaire (approvisionnement, santé…) ou quand il s’agit de livrer des produits alimentaires, y compris aux soignants, et de contribuer au maintien du lien social avec les personnes âgées ou vulnérables.
En mouvement

 

 

 

Article publié le 14 avril 2020