Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

statistiques 2020

2 550 personnes ont perdu la vie en 2020 sur les routes de France métropolitaine, ce qui représente près de 700 décès de moins que l’année précédente, soit une baisse très significative de la mortalité routière de 21,4 %.
Il s’agit là des « résultats quasi-définitifs » de l’Onisr (Observatoire national interministériel de la sécurité routière) pour l’année 2020 qui indiquent aussi une diminution de la mortalité routière en Outre-mer.

La baisse est globale. Elle concerne aussi le nombre d’accidents corporels (-19,7%, soit 11 019 de moins) qui s’établit à 44 997 en 2020 et de personnes blessées (-20,9%, soit 14 736 de moins) qui atteint 55 754.

Elle porte sur l’ensemble des usagers motorisés, ceux qui se déplacent en voiture (379 décès de moins), à deux-roues motorisés (577 personnes tuées de moins), en utilitaire (41 décès de moins), sauf les conducteurs de poids lourds dont les résultats restent stables (35 tués).

La mortalité diminue aussi pour les piétons, qui concentrent 389 décès, soit 94 de moins que l’année précédente, surtout dans la tranche d’âge des 75 ans et plus. Elle baisse, moins fortement, chez les cyclistes (13 décès de moins) et chez les utilisateurs d’EDPM (notamment trottinettes) qui comptent 8 tués (soit 2 de moins qu’en 2019).

Les personnes de 75 ans et plus sont les fortement impactés par la diminution de la mortalité routière ; avec 179 décès de moins, elles représentent ¼ de la baisse. Dans la tranche d’âge des jeunes de 18 à 24 ans, la « baisse de la mortalité est équivalente à la baisse globale ; elle contribue pour près de 1/3 à la baisse globale » précise la Sécurité routière. Et on note une stabilité (153 personnes tuées) du côté des moins de 18 ans.
Enfin, tous les réseaux routiers enregistrent une baisse de la mortalité, moins nette toutefois en agglomération.

Indéniablement spectaculaires, ces résultats de l’accidentalité routière en 2020 restent liés à la crise sanitaire qui, dès le premier trimestre, a profondément bouleversé les conditions de vie et de mobilité sur tout le territoire, entraînant de fortes restrictions des déplacements.

Pour notre association, ces résultats semblent plaider pour le télétravail, qui réduit le nombre de personnes sur les routes et donc de celles qui risquent d’y perdre la vie.
Mais aussi remarquables soient-ils, ces résultats restent encore éloignés de l’objectif fixé au sein de la Commission européenne. Et ils montrent la nécessité à la fois de poursuivre nos actions de prévention du risque routier, notamment avec le développement de certaines pratiques, comme le vélo, la trottinette électrique, la marche, et de continuer à transmettre nos messages d’appel à la vigilance.

Pour en savoir plus sur le bilan 2020

Article publié le 1 février 2021