Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Huit Écharpes et trois Prix Spéciaux ont été décernés. 11 collectivités territoriales viennent d’être récompensées pour leur action de prévention des risques routiers lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 5 décembre 2017 au Sénat.

C’est la dernière édition de notre concours des Écharpes d’Or qui avait été lancé en 1990 pour distinguer les initiatives prises par les collectivités et ce, quels que soient leur taille et leurs moyens financiers.

Désormais, nous proposons le label Ville prudente aux communes qui choisissent de s’engager en faveur de la prévention routière.

Le palmarès complet des Écharpes d’or 2017

Les huit Écharpes 2017 de catégorie

  • Communes de moins de 1 000 habitants

COMBRE (Loire) – 441 habitants – Maire : Alain Rossetti
Dans cette petite commune traversée par deux départementales, la création d’un cheminement piéton a permis de sécuriser les déplacements des enfants, notamment vers les arrêts du bus scolaire. Un aménagement complété par des séances d’éducation routière pour préparer les écoliers à l’Aper.

  • Communes de 1 000 à 5 000 habitants

MIRANDE (Gers) – 3 800 habitants – Maire : Pierre Beaudran
Un grave accident, l’augmentation de la population qui entraîne une multiplication des comportements dangereux…, autant de raisons qui ont décidé la municipalité à mettre en œuvre un plan d’aménagements variés et une série d’actions de sensibilisation qui ont porté leurs fruits.

  • Communes de 5 000 à 10 000 habitants

JEUMONT (Nord) – 9 897 habitants – Maire : Benjamin Saint-Huile
Sentiment de sécurité accru et baisse des accidents, tels sont les résultats des premières améliorations décidés après diagnostic et concertation avec les riverains : aménager la voirie, développer les actions d’éducation et d’information, faire ralentir les véhicules, sécuriser les abords des établissements scolaires.

  • Communes de 10 000 à 50 000 habitants

PLOUFRAGAN (Côtes-d’Armor) – 11 764 habitants – Maire : Rémy Moulin
Retour de la priorité à droite dans cette commune pour réduire les vitesses des voitures et contribuer à la sécurité des usagers vulnérables, piétons et cyclistes. Avec une mise en place progressive accompagnée d’une signalisation adaptée et d’aménagements incitatifs. Pour un résultat probant : vigilance accrue et vitesse réduite.

  • Communes de 50 000 à 100 000 habitants

LORIENT (Morbihan) – 59 224 habitants – Maire : Norbert Métairie
La ville qui a une longue habitude de l’apaisement de la circulation, du partage de la rue, du développement des modes de déplacements doux, et leur corollaire, réduction des vitesses et baisse des accidents, ne fléchit pas. Et poursuit sur sa lancée avec notamment un programme pluriannuel de création de zones de rencontre, la mise en accessibilité, un plan de déplacements des agents communaux.

  • Communes de plus de 100 000 habitants – 2 ex-aequo

LE HAVRE (Seine-Maritime) – 197 000 habitants – Maire : Luc Lemonnier
C’est un diagnostic qui est à l’origine d’une série d’actions éducatives ayant porté leurs fruits puisque la sécurité aux abords des établissements scolaires s’est améliorée : séances de sensibilisation pour les élèves de CE1/CE2 puis dans la continuité pour les collégiens dans la perspective des ASSR, pour les seniors … Complétées par des aménagements : chaussées rétrécies, barrières de protection aux sorties d’école, marquage au sol.

LILLE (Nord) – 184 647 habitants – Maire : Martine Aubry
Objectifs atteints. Baisse du trafic en cœur de ville, forte hausse de la pratique du vélo et responsabilisation des enfants : avec un programme d’éducation routière pour les écoliers élaborée par la police municipale et la création d’un PDU (Plan de déplacement urbain) qui délivre le centre-ville de la circulation de transit du centre-ville, la capitale du Nord favorise un meilleur partage des espaces publics et des comportements plus sûrs des enfants.

  • Conseils départementaux

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU LOT-ET-GARONNE – 333 234 habitants – Président : Pierre Camani
A côté de la politique de sécurité routière qu’il développe, en liaison avec la Préfecture, le conseil départemental s’est emparé d’un enjeu local, les déplacements des séniors. En lançant « CAR 47 », un dispositif de conducteur désigné qui permet aux séniors de conserver leur véhicule et leur mobilité, tout en préservant une certaine autonomie, le lien social et leur sécurité.

Les trois Prix spéciaux 2017

  • Prix spécial Conseils d’Enfants et de Jeunes (en partenariat avec l’ANACEJ1)

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA RÉUNION – 843 617 habitants – Président : Nassimah Dindar
Mobilisation du conseil départemental des jeunes de La Réunion pour la lutte contre les risques routiers liés à l’alcool. Les jeunes élus du conseil départemental ont élaboré un message de prévention qui est remis lors des contrôles des forces de l’ordre. Ils ont aussi réalisé un spot d’information pour les usagers les plus vulnérables, les 16/25 ans, à diffuser sur les TV locales.

  • Prix spécial des Bénévoles

CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE L’ISÈRE – 1 243 597 habitants – Président : Jean-Pierre Barbier
Un fort trafic sur un réseau routier diversifié, à l’accidentalité préoccupante, surtout pour les motards, les cyclistes et les jeune : le conseil départemental a décidé d’agir. En recensant les accidents au quotidien et analysant les facteurs de chaque accident corporel, en améliorer les infrastructures routières, en menant des actions de sensibilisation, en amplifiant son offre de transport collectif pour réduire les déplacements individuels.

  • Prix spécial de la Presse Régionale (en partenariat avec l’UPREG2)

GAUCHY (Aisne) – 5 600 habitants – Maire : Jean-Marc Weber
Le choix de Gauchy, c’est de « faire de la prévention » pour protéger les jeunes, bien en amont de l’accident. En organisant chaque année une campagne destinée notamment aux collégiens qui réunit de nombreux partenaires. Au programme : création/réalisation d’affiches thématiques et une journée de sensibilisation avec simulateur deux-roues, interventions sur l’après-accident… Le tout complété par des passages piétons sécurisés (éclairage, marquage au sol…) et des contrôles de vitesse.

1 – Association Nationale des Conseils d’enfants et de Jeunes
2 – Union de la presse en région