Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

L’éducation routière, l’un des domaines d’action de nos bénévoles

L’exemple de l’Eure. Toutes ces dernières années, en l’absence de toute crise sanitaire, Olivier et Patrick ont animé, en binôme, des sessions d’éducation routière pour les écoliers. Avant que la pandémie ne leur coupe l’herbe sous le pied…

Olivier et Patrick, bénévoles de l'Eure
C’était avant l’épidémie de Covid … alors que les gestes barrière et le port du masque n’étaient pas encore d’actualité ! Olivier et Patrick, au début d’une séance d’éducation routière pour écoliers.

Ils ont commencé, à l’heure de la retraite, par randonner dans le même club. Et quand en 2016, Arnaud Fasquel, directeur régional de l’association Prévention Routière en Normandie a lancé son appel à bénévolat auprès de toutes les structures associatives du département de l’Eure, ils ont tout naturellement décidé de tenter l’aventure. Il faut dire que la route, c’est un domaine que l’un et l’autre connaissent bien. Elle s’est trouvée au cœur de leur activité durant toute leur vie professionnelle. Patrick Chevalier s’est consacré à la mécanique automobile. Olivier Duvallet, lui, était conducteur de travaux ; il a aussi œuvré à la sécurisation des « points noirs » du réseau routier et animé des formations de cariste, de conduite d’engin de manutention…

En rejoignant l’association il y a 4 ans, ils ont contribué à étoffer le réseau de bénévoles de l’Eure. Depuis, ils constituent l’un des deux binômes de bénévoles chargés d’intervenir dans les écoles du département, en consacrant, sur le thème du vélo, une journée entière à chaque classe. Le dispositif est bien rôdé : les questions théoriques, le matin, sur la base du programme Mobilipass, avec notamment l’éventail des principaux panneaux et un test sur l’équipement du vélo ; le parcours de maniabilité sur la piste dédiée, l’après-midi.

« L’un des points importants que les enfants doivent retenir, c’est de savoir s’arrêter à temps, avant un obstacle, au feu rouge ou au Stop » rappelle Olivier. Et ça n’est pas toujours si simple ! En tout cas, c’est utile de s’entraîner en dehors de la circulation.

Les enfants se montrent réceptifs ; ils participent bien

Leur binôme fonctionne bien. Ils sont sur « la même longueur d’onde ». Ils veillent à toujours faire participer les enfants, à les faire réagir, à poser des questions…Et quand ils apprennent que les enfants, entre eux, se racontent les séances, ils savent que leur mission n’est pas vaine ! Bref, ils prennent « beaucoup de plaisir » à animer ces journées.

« Les enfants sont très réceptifs, se réjouit Olivier. On échange beaucoup avec eux et on leur transmet vraiment quelque chose ». « Il y a assez d’accidents, non ?, renchérit Patrick. Alors on espère aussi que quand ils seront plus grands, en voiture, ils se souviendront de ce qu’ils ont appris ».

Leur activité d’éducation à la sécurité routière a pris de l’ampleur au fil des ans. Patrick et Olivier, à eux deux, ont pu sensibiliser jusqu’à 1 000 écoliers de CM1 et CM2 en une année. Une progression que les deux phases de confinement et aujourd’hui encore, l’épidémie de Covid-19, ont malheureusement stoppé net. « On a hâte de recommencer », entonnent-ils en chœur.

 

DEVENEZ BÉNÉVOLE

Article publié le 15 décembre 2020