Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

L’association Prévention Routière s’inquiète de la dégradation de la mortalité routière en agglomération

Selon le bilan provisoire de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière, 3 239 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2019 soit une baisse de seulement 0,3% par rapport à 2018. L’association Prévention Routière revient sur une année aux résultats mitigés pour la lutte contre l’insécurité routière et s’inquiète de la hausse de la mortalité routière en agglomération.

La sécurité routière dans les villes et villages de France : une attente forte des Français

45% des Français constatent une dégradation des comportements sur les routes depuis 2 ans (54% à Paris et région parisienne et 48% dans les villes de plus de 100 000 habitants). A quelques jours des élections municipales, 70 % souhaitent voir ce sujet figurer dans les programmes de campagnes des futurs candidats1.

Les attentes prioritaires des Français :

  • amélioration des stationnements dangereux
  • aménagement des zones dangereuses
  • création de pistes cyclables
  • sécurisation des traversées piétonnes

Aujourd’hui, 212 communes affichent clairement leur engagement dans ce sens et valorisent leurs actions grâce au label « Ville Prudente » et « Village Prudent », décerné par l’association Prévention Routière.

80 km/h : laisser du temps à la mesure pour faire la preuve de son efficacité

Convaincue de la pertinence de la baisse de la vitesse sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central, l’association Prévention Routière estime que l’année 2019 n’a pas encore produit la totalité des résultats attendus. En effet, selon le modèle de Nilsson, c’est plus de 300 vies qui auraient dû être épargnées. La dégradation des radars et le flou politique entretenu sur le maintien de l’universalité de la mesure ont certainement contribué à ce constat décevant.

Aussi, l’association en appelle-t-elle à la responsabilité des présidents de conseils départementaux afin qu’ils renoncent à repasser certains tronçons à 90 km/h en l’absence des aménagements préconisés par les experts du CNSR.

Alors que l’association Prévention Routière vient de fêter ses 70 ans, elle poursuit, plus que jamais, la mission qu’elle s’est fixée en 1949 grâce à son action sur le terrain pour atteindre l’objectif de « 0 tué » sur nos routes. Aujourd’hui, les enjeux de mobilité emmènent l’association Prévention Routière à agir sur de nombreux sujets de société, de l’écologie à l’insertion en passant par le bien-être et la santé, auxquels elle répond au moyen d’outils de sensibilisation, de plus de 30 000 actions menées chaque année et de campagnes de communication.
A propos de l’association Prévention Routière

1 – Etude « Les Français et la sécurité routière dans leur ville », association Prévention Routière, 2019 . Échantillon de 1038 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, Les interviews ont été réalisées du 23 au 24 Octobre 2019 par questionnaire auto administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview) / OpinionWay

CP_réaction bilan ONISR 2019_1.02.2020
Article publié le 3 février 2020