Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Driving in the rainAlors que 17 départements sont en vigilance orange et 64 en jaune pour fortes pluies, le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité a étudié les déclarations et le comportement des conducteurs confrontés aux fortes pluies.

Si cette étude montre que les automobilistes sont inquiets lorsqu’ils roulent sous des pluies intenses, elle prouve également, qu’en réalité, ils ne changent pas du tout leur comportement et n’adaptent pas leur vitesse !

Quelles sont les inquiétudes des conducteurs lors de fortes pluies ?

Interrogés sur leurs inquiétudes lors de giboulées, les conducteurs évoquent le manque de visibilité (51%), viennent ensuite l’état de la chaussée (42%), les distances de freinage (41%), la vitesse des autres véhicules (41%) et la tenue de route du véhicule (38%). Lorsqu’on les questionne plus précisément sur les distances de freinage, on constate qu’ils sont, dans ce cas, près d’un tiers à sous-estimer l’augmentation des distances de freinage. Ils courent ainsi un danger pour eux-mêmes et pour les autres.

Quel est le comportement réel des conducteurs lors de fortes pluies?

Le Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité permet de confronter le déclaratif et le comportement réel des conducteurs via une application dédiée : « la communauté des éclaireurs ». Au total, depuis avril 2018, la communauté des éclaireurs a permis de recenser les données de plus de 69 000 heures de conduite couvrant 1 997 000 km grâce à la participation de 1 473 conducteurs.
Ainsi l’analyse des Data récoltées lors de fortes pluies, dévoile des résultats sans appel : les conducteurs diminuent leur vitesse de seulement 1 km/h en moyenne tous réseaux confondus… Pourtant le risque d’avoir un accident corporel est multiplié par deux par temps de pluie. Les conducteurs adaptent donc trop peu leur vitesse pour compenser la perte d’adhérence et le manque de visibilité en cas de giboulées.

Les conseils de Prévention

Pour les associations Prévention Routière et Assurance Prévention, cette étude met en lumière le décalage entre la théorie et la pratique. Elles rappellent les conseils essentiels à une conduite sous la pluie :

  • S’informer sur la météo et les conditions de circulation
  • Vérifier ses équipements (essuie-glaces, pneumatiques, éclairage)
  • Adapter sa conduite (réduire sa vitesse, augmenter sa distance de sécurité et allumer ses feux)
Une enquête réalisée en ligne les 12 et 13 février 2020, auprès de 935 Français âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française.
Mise en perspective avec l’analyse des données enregistrées sur les déplacements, les vitesses, les comportements, les horaires, la météo ou l’infrastructure grâce au panel « les éclaireurs » (usagers de la route connectés à une application dédiée).  1 473 individus ont contribué depuis son lancement et ont permis de collecter des données sur 1 967 141 km représentant 69 421 heures de conduite. Données au 15 février 2020.
Méthodologie du Nouvel Observatoire des Risques Routiers et de la Mobilité
CP NORMM_giboulées 12.06.2020
Article publié le 12 juin 2020