Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention dévoilent les résultats de leur enquête (*) sur les habitudes de consommation d’alcool et les modes de déplacements lors des sorties festives. Et, à quelques jours des fêtes de fin d’année, les deux partenaires lancent leur campagne #RentrerEnVie : “Engageons-nous pour que les fêtes ne se terminent pas sur la route” pour inciter les Français à organiser à l’avance leurs retours de soirée.

  1. “Engageons-nous pour que les fêtes ne se terminent pas sur la route”
  2. Le dispositif de la campagne, jusqu’au 31 décembre
  3. Deux temps forts

“Engageons-nous pour que les fêtes ne se terminent pas sur la route”

"Fête, alcool et conduite : les habitudes des Français" (*)

Les 18-64 ans interrogés (*) aiment sortir, au moins une fois par mois (70%), le plus souvent en utilisant un véhicule motorisé (78%), voiture ou deux-roues, et ne boudent pas l’alcool (83%). Ils craignent les accidents liés à l’alcool, tout particulièrement la nuit de la Saint Sylvestre (84%) ou en retour de discothèque (81%) et ils privilégient deux solutions pour éviter de mélanger alcool et conduite : se faire raccompagner par un conducteur sobre (46%) ou dormir sur place (44%).

Pourtant,  presque la moitié des personnes interrogés (41%) envisagent de “mauvaises solutions” (boire du café, rouler à petite vitesse…). Et 29% reconnaissent avoir pris le volant alors que leur taux d’alcoolémie (au-delà de 0,5 g/l) leur interdisait la conduite. Presqu’autant (27%) déclarent être montés dans un véhicule conduit par un conducteur qu’ils savaient alcoolisé.

Le dispositif de la campagne, jusqu’au 31 décembre

Les associations Prévention Routière et Assureurs Prévention poursuivent leurs efforts pour, cette année encore, sensibiliser les Français aux dangers de l’alcool au volant en lançant la campagne #RentrerEnVie : “Engageons-nous pour que les fêtes ne se terminent pas sur la route”.

Dans sa nouvelle version, le site www.rentrerenvie.fr :
– comptabilise en temps réel les engagements de chacun ;
– propose des conseils et des solutions pour des retours en sécurité : désigner un “Sam”, dormir sur place, commander un taxi à l’avance, utiliser les transports en commun…

Une appli Facebook permet de poster son propre “safie” (ou “save selfie”), image de son engagement “pour que les fêtes en se terminent pas sur la route”.

Un nouveau film incite chacun à se mobiliser sur les réseaux sociaux et à partager #RentrerEnVie.

Voir la vidéo sur Youtube

Deux temps forts

  • Le 13 décembre 2014, lancement en région

… mené dans 120 villes, au nom des deux partenaires, par les bénévoles de l’Association Prévention Routière qui  sensibilisent les Français aux risques liés à l’alcool et leur distribuent des éthylotests.

  • Les 30 et 31 décembre 2014, à Paris

… avec une opération sur place publique et des animations inédites pour inciter les Parisiens et les touristes à s’engager à #RentrerEnVie.

(*) Enquête réalisée sur internet selon la méthode des quotas auprès de 6 774 individus constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 à 64 ans.