Nous utilisons les cookies pour faire fonctionner certaines parties de ce site. Si vous êtes d’accord, vous pouvez continuer. Si vous souhaitez en savoir plus, ou voyez ce message encore et encore, cliquez ici.

Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

adresse mail
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Dans le prolongement des actions menées depuis trois ans pour réduire le risque routier des jeunes, notre association lance en 2002, avec la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), un spot intitulé “Le virage”.

L’objectif de cette nouvelle campagne est de faire prendre conscience aux jeunes conducteurs que le sentiment de maîtrise de son véhicule est souvent trompeur et que l’accident peut arriver à tout moment.

Diffusé à la télévision et au cinéma, le film ” Le virage ” met en scène l’histoire trop banale d’une bande de jeunes au retour d’une soirée : le conducteur croit maîtriser son véhicule et, comme ses passagers, n’a pas conscience des risques qu’il prend. Lorsque l’accident survient, on entend les paroles prononcées quelques instants auparavant par le conducteur : ” Ça va, t’inquiète pas, je maîtrise, t’inquiète pas. ” Cette phrase vient renforcer l’horreur et l’absurdité de la situation.

Ce spot prend le parti de donner à ressentir physiquement le caractère insoutenable de l’accident pour ensuite inviter à réfléchir. Il insiste sur le risque que le conducteur fait courir non seulement à lui-même mais aussi à ses passagers.