Espace donateur

Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Numéro d'adhérent
Mot de passe oublié
Espace donateur
Connectez vous à votre espace donateur. Ce service dédié et totalement sécurisé vous donne un accès privilégié à l’ensemble des informations concernant votre soutien à l’association Prévention Routière : historique de vos dons, dernier magazine de l’association, dépliants de conseils pratiques…

Je possède déjà un compte
Retrouvez les actions locales près de chez vous

Partout en France, notre réseau est implanté et mène des actions dans vos collectivités, entreprises et sur places publiques. Suivez l’actualité de votre comité.

Rien de plus facile que de se procurer des éthylotests ! Il sont vendus, en magasin ou en ligne, en même temps que les boissons alcoolisées.

  1. Comment évaluer son alcoolémie ?
  2. Quand tester son alcoolémie  ?
  3. Comment bien utiliser l’éthylotest ?
  4. Où se procurer des éthylotests ?
  5. Quelle dose d’alcool pour quelle alcoolémie ?

Comment évaluer son alcoolémie ?

On peut facilement faire un dépistage de son alcoolémie en utilisant, au choix :

  •  un éthylotest chimique (« ballon »), à usage unique. Il décèle la présence d’alcool dans l’air expiré : sa couleur change lorsque le taux d’alcool légal est dépassé, mais il ne donne pas de mesure ;
  • un éthylotest électronique, réutilisable. Il fournit une mesure digitale de la concentration d’alcool (en mg/l dans l’air expiré).

Il est capital d’utiliser un éthylotest fiable, c’est-à-dire homologué et certifié NF.

L’alcoolémie (ou taux d’alcool) est exprimée, soit en gramme par litre dans le sang (g/l), soit en milligramme mesuré dans l’air expiré (mg/l).
Une alcoolémie est positive à partir de 0,5 g d’alcool par litre dans le sang (équivalent à 0,25 mg d’alcool par litre dans l’air expiré).
alcool 3
Mais pour tous les permis probatoires, la limite du taux d’alcool est fixée à 0,2 g/l dans le sang (ou 0,1 mg/l dans l’air expiré).  Et il existe des éthylotests qui permettent aux titulaires d’un permis probatoire de s’autotester pour ne pas dépasser 0,2 g/l.
A savoir

Quand tester son alcoolémie  ?

Avant de prendre le volant ! L’éthylotest permet de s’auto-évaluer en cas de doute, et de ne pas conduire en cas d’alcoolémie positive.

Indispensable, ce test d’alcoolémie doit faire partie de votre vie festive : laissez-en toujours dans votre voiture pour ne pas être pris au dépourvu !

Lors des contrôles d’alcoolémie effectués par les forces de l’ordre, un dépistage est généralement effectué dans un premier temps par éthylotest.

Si l’alcoolémie s’avère positive, la mesure légale du taux d’alcool est effectuée par un éthylomètre (un appareil étalonné) ou par une prise de sang. C’est à partir de cette mesure que l’infraction peut être constituée.

Et en cas de contrôle ?

Comment bien utiliser l’éthylotest ?

Vous n’avez jamais testé votre alcoolémie ?
Regardez notre vidéo et l’éthylotest n’aura plus de secrets pour vous !

Pour bien faire le test, vous devez attendre au moins 30 minutes après la dernière boisson alcoolisée consommée si vous êtes à jeun, au moins une heure après un repas.Imprimer

Deux points importants à vérifier : la date de péremption et la certification, à la norme NF indiquée sur l’emballage.

éthylotests nouveaux Les éthylotests, à tube de couleur blanche, sont plus faciles d’utilisation que les anciens, à embout bleu et jaune, toujours utilisables.

Mode d’emploi :
– sortir le tube blanc, le raccourcir en le pressant entre ses doigts, puis gonfler le ballon ;
– insérer ce tube dans l’embout bleu du ballon, dégonfler le ballon et récupérer l’embout blanc pour le tenir en main entre 1 et 3 minutes.

Une fois ce délai écoulé, les résultats sont visibles : si les cristaux se colorent en rouge → votre alcoolémie est supérieure à 0.5 g/L de sang, vous ne devez donc pas conduire !

A savoir !

Où se procurer des éthylotests ?

Pour favoriser l’auto-dépistage de l’alcoolémie et limiter la conduite alcoolisée, on se procure des éthylotests :

  • dans les débits de boissons alcoolisées, à emporter ou en vente en ligne, y compris ceux autorisés à distribuer de l’alcool entre 2 heures et 7 heures du matin. Ces points de vente proposent des éthylotests chimiques ou électroniques, avec un stock d’au moins 10 à 25 éthylotests, selon la taille du rayon alcool ;
  • dans les pharmacies et parapharmacies ;
  • dans les grandes surfaces.
L’éthylotest n’est plus obligatoire dans les véhicules.
Mais en conserver un ou deux dans la boîte à gants – en vérifiant la date limite d’utilisation – peut s’avérer utile !
À noter
alcool
Visuel extrait de la brochure « Comment réduire les risques au volant ? » – Associations Prévention Routière et Assurance Prévention – Réalisation : L’Agence verte

Quelle dose d’alcool pour quelle alcoolémie ?

On appelle « dose d’alcool », la quantité d’alcool d’environ 10 grammes contenue dans une boisson. Pour exemple, on trouve une « dose d’alcool » dans :

  • 25 cl de bière à 5°
  • 10 cl de vin à 12°
  • 3 cl d’alcool distillé à 40°

Chaque verre consommé fait monter le taux d’alcool de 0,20 g à 0,25 g en moyenne. La même quantité d’alcool n’a pas les mêmes effets chez tout le monde. Le taux d’alcool est influencé par de nombreux facteurs :

  • sexe
  • poids
  • état de santé

D’autres facteurs augmentent les effets de l’alcool : prise de certains médicaments ou de drogue, stress, fatigue…

Alcool et conduite : halte aux idées reçues

Des fausses informations sur l’alcool, il en circule beaucoup ! Ici, un « truc » pour en diminuer les effets, qui ne donne aucun résultat ; là, un temps d’élimination dans l’organisme, estimé bien trop court. Voici un petit florilège des idées reçues les plus fréquentes.

Lire l’article

 

 

 

 

 

Article publié le 25 mars 2016